Taux de suicide chez les élèves en 2011, au Japon

C’est par le biais du Ministre de l’éducation japonaise que nous découvrons les statistiques officielles 2011 sur le taux de suicide chez les jeunes !

L’enquête a été menée durant l’année 2011, au Japon. Elle révèle que le nombre de suicides chez les élèves en primaine, au collège et au lycée est passé de 44 en 2010 à 200 suicides en 2011.

Il s’agit du taux le plus élevé jamais atteint depuis 25 ans.

Environ 57,5% des cas restent non résolus (motif du suicide inconnu). Ce qui signifie que sur les 200 suicides, 115 tombent dans cette catégorie.

Le rapport de la Police Nationale fait état de 350 étudiants qui se sont suicidés en 2011 soit 153 victimes de plus que ce que l’enquête de l’éducation nationale a révélé.

Cette différence de chiffre s’explique principalement parce que les parents ne veulent pas que leur cas soit rapporté au ministère ou à la police.

Quelques éléments révélés dans le rapport de l’éducation nationale :

  • Le nombre de cas d’intimidation reconnus (ijime) par les écoles en 2011 est d’environ 70 000, soit une baisse de 7 400 cas par rapport à 2010
  • La plupart des suicides ne présentaient pas de signes annonciateurs
  • 70% des cas les raisons/motivations n’ont pas pu être déterminées dans les écoles primaires et collèges
  • Il est de plus en plus difficile d’établir de chiffres précis car de nouvelles méthodes d’intimidation sont presques indétectables avec Internet et les Téléphones Portables
  • Le nombre de cas d’intimidation reconnus s’élève à 33 000 dans les écoles primaires (en baisse de 10%), 30 000 au collège (en baisse de 8%) et 6 000 au lycée (baisse de 14%).
Informations Complémentaires :

26 Commentaires

  • OsOs01
    16 septembre 2012 - 2 h 06 min | Permalien

    bah le fait que le système soit élitiste ne veut rien dire, d’ailleurs (je parle de notre cas) en Tunisie par exemple le système est élitiste aussi, on nous sépare après la 6eme année et on nous classent déjà dans des collèges “pour élites” et d’autres normaux. même chose pour les lycées.
    sans oublier le rythme d’études qui est exaspérant, à part les primaires, les restes rentrent généralement après 18h…sans oublier le fait que tout le monde doit fournir un max d’effort pour avoir de bonnes moyennes, car en fin de compte, au baccalauréat, les élites assurent un bon avenir, les restes restent puéril et finiront au chaumage, étant des victimes du système élitiste.
    tous ça, et personne ne renonces à sa vie aussi facilement, la vie est chère et faut être toujours optimistes.
    je penses que le problème des japs est leur froideur relationnelle d’où les problèmes des ados,+ le fait que le suicide(hara-kiri) était un acte noble à l’époque des samurais, et cette mentalité est toujours omniprésente chez eux+ le fait qu’ils soient fragiles et faibles mentalement c tt.

  • Rogdal
    15 septembre 2012 - 1 h 16 min | Permalien

    Tout doux les gens !^^ Vous avez tout les deux raisons : tout dépend de la pression exercée sur la personne ! Y a une différence entre se suicider à cause d’un redoublement ou se suicider parce qu’on louper sa vie (pas de travail, pas d’argent, pas de famille, traités comme un paria, etc…). Après je trouve exagéré que des enfants de primaires se suicident. Je n’arrive même pas à m’imaginer comment un gosse de 10 ans (max) puisse penser que sa vie ne vaut rien et qu’il vaut mieux mourir. Où est l’insouciance de l’enfant ? Cette insouciance qui fait qu’un enfant de primaire croit que tout peut s’arranger.

    Après dire que le suicide est la facilité ou le courage dépend de beaucoup de chose. Pour ma part je pense que “tant qu’il y a de la vie, y a de l’espoir”, et que même dans les moments les plus sombres de la vie, quelque chose peut arriver à l’improviste et faire tout basculer (oui c’est une expérience vécue). Ainsi on pourrait dire que le suicide est la facilité : c’est une fuite de la réalité, un moyen de ne plus faire face aux contraintes du monde.

    Certains pense que c’est une forme de courage. On pourrait voir une contestation de la vie, un dernier sursaut de volonté. L’acte de s’ôter la vie est difficile. Il faut avoir un certain courage, rien que pour faire une tentative (je suppose). Mais c’est un acte désespéré. Une personne qui ne croit même plus à la vie, à ses propres capacités et qui n’a même plus de volonté pour se battre contre ses fléaux.

    Adamand : Si tu connais si bien que cela le suicide, tu ne devrais jamais souhaité cela à quelqu’un ! C’est une honte de souhaiter le malheur de quelqu’un ! Réfléchis à ce que tu dis et trouve des vrais arguments car tout le monde peut en faire un contre-argument^^

    • oreda
      15 septembre 2012 - 2 h 15 min | Permalien

      je ne me rappel pas des détails, mais j’avais lu un LOOOOOOOOONGGGG article (jme rappel aps si je l’ai fini tellement il était interminable, mais souate !) bref , dans les grande lignes , le suicide viens dans une période ou le (oublié le nom) est en très basse quantité dans le sang, ce qui diminue l’afflux de cérotonie et d’autre machin, qui fait que dans ces cas là le suicide est en fait bien plus facile a faire que ca ne l’est dans un état normal, donc rien de courageau la dedans, c’est en fait presque une tentation dans cet état mental plus qu’un choix a faire.

      Bref le suicide, c’est tout sauf du courage.

      • Rogdal
        15 septembre 2012 - 21 h 07 min | Permalien

        Personnellement, je suis d’accord avec toi. Je ne trouve pas que le suicide soit un acte de courage. Mais il fallait énoncer les deux point de vue sur le sujet pour éviter toute dérive^^

        Très intéressant ton hypothèse sur l’état de santé des suicidés. Cela donne une autre vision de la chose.

  • carldemon07
    13 septembre 2012 - 23 h 17 min | Permalien

    Je suis d’accord avec L.B., c’est la solution de facilité le suicide, c’est quelquefois beaucoup plus compliqué de se ressaisir que de se trancher les veines (et je parle en connaissance de cause), c’est comme faire un don de sang, sa te fait mal 5sec lorsqu’on te plante la grosse aiguille
    et on a toujours le choix…
    Mais en France le pourcentage de suicide doit être plus bas, en général, tant que tu ne travaille pas dans certaines entreprises privées tels que les banques ou assurances, il y a moins de dépressions
    et puis en France il y a les RTT, alors qu’au japon ils en ont aussi, mais s’ils en prennent, leurs collègues leur fait la gueule…

    • adamand
      13 septembre 2012 - 23 h 28 min | Permalien

      en connaissance de cause ? Surement pas, s’ôter la vie n’est jamais facile. C’est facile vous avez jamais essayer de le faire, vous êtes ds vos vies bien pénard et oser pas me dires qu’elles sont aussi difficile que celle de ceux qui sont mort à cause du suicide !

      • oreda
        14 septembre 2012 - 1 h 01 min | Permalien

        t’en sais rien non plus que je sache, des gens abandonnent plus vite que d’autre c’est pas nouveau, des gens ne se suiciderons jamais car il feront leur possible pour endurer et surmonté le problème, rien n’est éternel (en dehors des truc cassés/morts) tout fini très souvent par se résoudre, tout est une question de relativité, le résonnent en toute condition n’est malheureusement pas innée.

        Les faible se suicide, les autres continue de participer a la société.

        maintenant c’est évident qu’il est plus difficile de vivre au japon qu’en france salarialement parlent , donc forcément le taux de suicide va avec le tout, tout le monde ne craque pas au même moment.

        • Woldrim
          14 septembre 2012 - 23 h 42 min | Permalien

          Ce qui est inquiétant c’est de lire que la suicide est une solution de facilité

        • adamand
          15 septembre 2012 - 0 h 11 min | Permalien

          Et ben si j’en connais quelque chose alors avnt d’affirmer des trucs que tu connais pas , va reflechir ! Le suicide n’a jamais été une solution de faiblesse. Je souhaite qu’il t’arrive un jour où tu auras plus rien, que tous le monde te marche sur la gueule, que la malchance te poursuis et tu verras bien comment elle est ta solution de facilité !

          • Chiu
            15 septembre 2012 - 1 h 01 min | Permalien

            ” Je souhaite qu’il t’arrive un jour où tu auras plus rien, que tous le monde te marche sur la gueule, que la malchance te poursuis”

            Belle mentalité….

          • oreda
            15 septembre 2012 - 2 h 01 min | Permalien

            très sympathique de me souhaitez ca dit moi =p

            Sinon, même avec deux jambes en moins sans un sous, il est hors de question que je me suicide, j’ai que 1UP, et hors de question de le pomer volontairement, les problème sa se résoud, j’endurerais le temps qu’il soit résolut (de lui même ou de moi même)

  • 13 septembre 2012 - 22 h 20 min | Permalien

    Quand on pense que des gens se battent pour vivre et d’autres préfèrent la solution de la “facilité” , c’est en effet très inquiétant… =/

    • adamand
      13 septembre 2012 - 22 h 39 min | Permalien

      la solution de facilité. C’est insultant, si ils ont choisit cette solution c’est qu’ils avaient visiblement pas le choix ! Désolé mais un humain peut difficilement avoir le courage de se pendre ou se couper les veines !

      • oreda
        14 septembre 2012 - 1 h 02 min | Permalien

        oh je t’en prie…. une bonne partie se sont suicidé suite a un ijime, changer d’école ou supporter les quelques année d’école qui reste et c’est terminé, bien sure qu’ils avaient le choix, tu sais nous en pondre des belle toi parfois.

      • Ichigo-Roku
        15 septembre 2012 - 8 h 46 min | Permalien

        Oui c’est une solution de facilité, au lieu de régler tes problèmes tu te suicides… C’est une option lâche le suicide. Après rien n’empêche que la cause du suicide soit suite à de graves problèmes mais ça ne change en rien la nature du suicide.

  • Atios
    13 septembre 2012 - 21 h 40 min | Permalien

    Moi, c’est hors sujet, mais je vous remercie, Adala News, pour la vidéo. C’est vraiment un plus pour ceux que ça intéresse, j’espère que vous continuerez !

  • adamand
    13 septembre 2012 - 19 h 29 min | Permalien

    des primaires qui pensent déjà à la mort… Rien qu’aec cette phrase on voit le plus gros pb du Japon.

  • Naly
    13 septembre 2012 - 18 h 30 min | Permalien

    Primaire ?! C’est choquant il on même pas encore vraiment débuter la Vie qu’il se suicide !!!! Quand j’étais gamine je voulait absolument être ado ….

  • Ichigo-Roku
    13 septembre 2012 - 17 h 55 min | Permalien

    J’ai l’impression qu’ils ont un faible mental pour aller si rapidement vers le suicide.

    • oreda
      14 septembre 2012 - 1 h 06 min | Permalien

      Je dirait qu’ils ont une vie plus rude que nous, mais surtout que c’est presque culturel, le suicide est très médiatique, ca en deviendrait presque une solution envisageable tellement les chiffres sont important (bien que statistiquement, il n’y a pas plus de suicide japonais qu’américain, mais le japon n’était pas très grand malgré leur grand nombre d’habitant, les chiffres font tout de suite plus peur)

      La pression qu’ils endurent est bien au dessus de nous, ici tu rate ton année, bah tu rate ton année, là bas c’est déjà beaucoup plus grave de foutre la honte a ta famille en loupant une année ou en ayant des points pourris, etc etc

      • Ichigo-Roku
        15 septembre 2012 - 7 h 59 min | Permalien

        Après c’est vrai que je ne me rends pas vraiment compte de la pression qu’ils endurent mais bon pour moi le suicide c’est un genre d’abandon donc difficile à concevoir.

  • Lilbird
    13 septembre 2012 - 14 h 24 min | Permalien

    Des suicides en primaire ? Hum… Il faut vraiment se poser des questions… En souhaitant aux familles (même si elles ne liront pas ce commentaire) qu’elles soient assez fortes pour surmonter la perte énorme de leur enfant.

  • Olyus
    13 septembre 2012 - 13 h 19 min | Permalien

    Suffit de compter les retards SNCF/RATP en France pour connaitre le un bon nombre de suicider sous les trains !

  • Ozma lee
    13 septembre 2012 - 12 h 04 min | Permalien

    Je suis assez curieux de savoir le taux de suicide de la France dans le même cas, juste en comparaison.
    Il a certainement augmenter aussi. Mais peut être pas dans la même proportion.

    C’est bien triste tout ça de toute façon.

    • Sigma
      13 septembre 2012 - 12 h 25 min | Permalien

      Ca doit pas être loin: les français sont les plus stressés après les japonais.

  • Sshanks
    13 septembre 2012 - 11 h 13 min | Permalien

    Des chiffres impressionnants, ceci dit quand on voit leur système on peut comprendre pourquoi. Élitiste au possible où règne la compétition et l’individualisme donc ceux qui sont fragiles psychologiquement et qui ne supportent pas tout ce stress ou qu’ils n’y arrivent pas passent à l’acte… Sans parler des cas d’Ijime du coup.

    Cela reflète vachement les adultes qui se suicident à cause de leur boulot, le travail étant une valeur très importante chez eux.

    C’est quand même vachement inquiétant, je sais pas comment ils vont s’en sortir, on dirait qu’ils sont dans une spirale d’auto destruction avec ça, problème de natalité etc…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *