Les raisons de devenir Actrice AV, au Japon | Adala News

Les raisons de devenir Actrice AV, au Japon

C’est par le biais du magazine japonais Shukan Post que nous apprenons que les Actrices AV (adult video) sont fières de contribuer au redressement de la société !

Avec une saturation des actrices de vidéos pour adultes (AV) qui travaillent dans l’industrie, il n’est pas rare de gagner quelques 30 000 yen (300€) par jour.

Le magazine Shukan Post s’est intéressé aux raisons de ces japonaises à choisir ce métier.

Et pour en comprendre les subtilités, le magazine s’est tourné vers un écrivain spécialisé dans le domaine, Atsuhiko Nakamura, auteur du livre, Shokugyou toshite no AV Joyuu (=Être une Actrice AV) aux éditions Gentosha.

A titre d’exemple, l’auteur décrit la sensation de liberté d’une femme qui a démissionné d’un poste au sein d’une banque pour rejoindre la Pink industrie.

Atsuhiko Nakamura raconte :

“Elle a dit avoir choisi cette voie pour vivre sa propre vie»

“En outre, cette femme n’a pas de culpabilité dans le domaine du sexe.”

L’auteur cite une infirmière de 26 ans qui est devenue dépressive pendant son travail dans un Hopital Universitaire :

“Elle mis son travail d’infirmière de côté pour rejoindre le milieu AV (adult video).”

“Elle voulait changer radicalement de vie. Par rapport à son quotidien qui impliquait beaucoup d’heures supplémentaires, aujourd’hui, elle peut profiter de la vie comme elle l’entend.”

Une expérience unique, aussi, pourrait l’emporter sur la raison financière du métier.

Un employé de production de films AV explique :

“Être pris en charge par un acteur professionnel et un réalisateur dans le domaine sexuel, c’est très agréable. On note une forte augmentation de filles qui entrent dans le milieu et qui ont une véritable curiosité de ces expériences à vivre.”

“Par exemple, dans un happening bar (ou club libertin), vous ne connaissez rien de votre partenaire. Dans la pink industrie tout est sécurisé (en terme de santé, d’hygiène, de respect etc…).”

Par le passé, les parents étaient vigilants auprès de leur enfant au sujet de leur profession. Aujourd’hui, les actrices n’hésitent pas à révéler leur emploi.

Atsuhiko Nakamura explique :

“Devenir Actrice AV est considéré comme un impact positif dans la vie d’une femme.”

“Ces femmes vivent dans un environnement en pleine récession, à faible salaire, en plein restructuration. Dans un marché du travail aussi restreint, les choix de travail sont donc plus variés. Ainsi ces femmes sont fières de contribuer au redressement de la société japonaise.”

source : shukan post

image©haruka ando/ys web

Articles Similaires :

8 Comments

  1. Ce que je trouves ironique c’est qu’on dit qu’il y a un problème de sexe au Japon (disant que les jeunes ne sont pas intéressé par le sexe, ne s’intéressent pas aux hommes/femmes https://adala-news.fr/2012/04/le-sexe-au-japon-un-enjeu-national/ ). Et à coté on a l’industrie du Sexe qui fait un carton… Chercher l’erreur –”

    Sont-ils vraiment attirés Oui ou Non par le sexe opposé (ou identique, ça dépend des préférences) et l’activité sexuelle ? car l’industrie du film pour adulte doit bien se vendre à des gens qui sont attirés par ces domaines !

  2. je trouve ça bien quel n ai pas honte et quel assume leur métier pour moi c est un métier comme un autre.
    ” ces jeunes filles ne se rendent pas compte des risques” Naoko qu est que tu veut dire par la ?
    aujourd’hui hui compare a y 20 ans il y des plus de sécurité( préservatif,test ect..) pour les acteurs de plus je sais pas si c est la même chose au japon quand france mais il me semble qu il faut être
    majeur pour faire des films comme cela donc cesjeune fille comme tu dit elle sont assez grande pour savoir ce quel font
    ps:je pense qu il y plus de risque en étant pompier qu acteur de films porno

  3. J’ai plus l’impression que ces propos sont destinés aux jeunes femmes, seulement mûres physiquement, car soyons lucides, le milieu des films pour adultes emploi souvent des mineurs, ou de jeunes adultes, on leur fait croire que pour la nation c’est utile, qu’il n’y a que des avantages, et que c’est un privilège de s’y adonner, profitant d’un pays en pleine récession économique pour promouvoir ce domaine, et les récentes crises qui ont suivi les catastrophes naturelles et nucléaires, n’ont fait accroitre leur monopole.

    C’est purement de l’abus d’innocence à mon sens, dissimulé par de bien belles phrases.

    1. Et surtout ces jeunes filles ne se rendent pas compte des risques ! Et également que ce métier elles ne pourront pas le faire indéfiniment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *