Le Japon mène le bal de l’amour sans sexe

C’est par le biais du webjournal anglais, Gardian, qu’a été mis en ligne un article sur les relations H/F, au Japon !

Intitulé, Japan leads the way in sexless love, le journaliste anglais Roland Kelts explique :

*La nouvelle génération d’hommes japonais ne s’intéresse plus au sexe ? Et si oui, quelle est l’origine du malaise ?

Ce n’est pas facile d’être un jeune homme dans le Japon d’aujourd’hui. Chaque mois, de nouvelles statistiques et sondages mettent en avant un problème :

Les jeunes hommes japonais sont de plus en plus effeminés et pire, cela ne semble pas les gêner.

Ces dernières années, les Hikikomori (cloîtrés chez soi sans sortir) et Soshoku Danshi (hommes qui ne sont plus intéressés par le sexe, ou n’ont plus l’esprit compétitif de l’entreprise) sont au coeur des débats dans les médias japonais.

Avec la stagnation de l’économie, les tensions encore vives entre la Chine et les Etats-Unis, et de son littoral nord encore marqué par la catastrophe et sa crise nucléaire, les critiques d’abord  minoritaires sur l’échec des hommes au Japon à prendre les rênes, même symboliquement, commencent à s’étendre à l’opinion public.

Dans une étude récente du gouvernement japonais (publiée en Novembre 2011) le pourcentage d’hommes célibataires a augmenté de 9,2% en 5 ans. Et plus inquiétant, 61% de ces hommes ont rapporté ne jamais avoir eu de petites copines dont 45% qui ont abandonné l’idée d’en avoir une.

Comme quiconque qui regarde des émissions/vidéos japonaises ou coréennes sait que l’image populaire des hommes en Asie tend vers la féminisation que vers un machisme à l’occidental. Au Japon, l’apparence est telle que la mode pour les hommes est de se maquiller, avoir des coiffures stylées, connaitre des pas de danses chorégraphiées. Nous sommes loin de l’homme et de son rôle de protecteur ou mâle dominant à l’américaine par exemple.

Et pourtant, le Japon a été reconstruit sur ​​les cendres de la seconde guerre mondiale en une puissance économique et technologique d’une vitesse sans précédent sur ​​le dos des ouvriers, principalement des hommes au caractère fort.

  • Pourquoi ce malaise générationnel et cette indifférence au sexe ?

Les théories abondent. Le plus provocateur, dont le gouvernement lui-même commence à prendre au sérieux, est que les femmes japonaises sont devenues plus fortes économiquement et socialement, au moment même où les hommes japonais se sont relâchés et sont entièrement absorbés dans les univers virtuels (manga, animes, jeux vidéo, high tech etc…).

Il n’est pas rare de lire sur le célèbre forum japonais 2channel :

« Je n’aime pas les vraies femmes » ou encore « Elles sont trop difficiles de nos jours. Je préfère avoir une petite amie virtuelle. »

D’ailleurs, le concept de Petites Amies Virtuelles a fait forte sensation au Japon durant l’été 2011. Quand l’éditeur Konami a lancé son jeu de simulation de drague, Love Plus, il a réussi à surfer sur la vague du malaise social qui prend actuellement le Japon en proposant aux joueurs de les accueillir lors d’un week-end dans une station balnéaire où ils pourraient emmener leur petite amie virtuelle.

Les impressions recueillis par divers média auprès de ces jeunes hommes est unanime : « C’était leur meilleures vacances en 10 ans pour certains. »

La promotion du jeu a tellement explosé qu’un jeu arcade, jeux de cartes et autres dérivés ou opus ont immédiatement vu le jour.

J’ai (le journaliste anglais) essayé d’expliquer le phénomène lors d’une interview télévisée pour une chaine américaine du câble :

Les hommes qui ont passé leur week-end de romance avec leur « petite amie » virtuelle font parti d’une sous-culture très minoritaire au Japon. Ils sont connus comme otaku ou hyper obsessionnel et ce sont souvent des hommes qui cherchent un réconfort social dans des mondes imaginaires (un peu comme de nombreux artistes et écrivains).

Néanmoins, le problème que connaissent les jeunes de nos jours, c’est une déception des relations avec les femmes qui les poussent a se réfugier dans un univers virtuel (manga, anime, idol, jeux vidéo…) où ils ont le contrôle total de leur libido.

Souvent, cette déception est marqué par l’aspect moins excitante d’une relation réelle que d’un fantasme virtuel (manga, animes…). Vous ne pouvez pas avoir de relations sexuelles avec un dessin mais vous pouvez être excité sexuellement et etre satisfait par ça.

Et pour conclure, une de mes amies japonais qui ne me laisse pas utiliser son nom m’explique :

Peut-être sommes-nous dans une évolution de l’espèce humaine.

C’est une belle femme de 40 ans, rédacteur en chef du plus grand magazine fashion du Japon et elle est toujours célibataire.

Elle ajoute que : Peut-être, avons-nous appris comment répondre à nos besoins par nous-même.

Le forum 2 channel s’est exprimé au sujet de l’article :

« J’ai vraiment l’impression qu’on se moque de nous. »

« C’est totalement impossible de généraliser un point de vue minoritaire de 2channel pour ensuite la généraliser à l’ensemble des hommes japonais (ou même à tous les otaku). »

« Je ne peux pas nier qu’il y a ce genre de personnes au Japon, mais ce n’est pas comme si tout le monde l’était. On a l’impression que les étrangers pensent que les japonais ne sont rien d’autres que des fans d’animation et de AKB48. »

« La principale raison de ce problème c’est que la Femme Japonaise est devenue si arrogante. »

« On montre toujours du doigt les dérives Otaku mais pour une raison obscure on ne montre jamais comment sont réellement les femmes japonaises. »

« De nos jours les femmes au foyer ne s’occupe même plus de la maison alors à quoi ça sert d’en épouser une ? »

« Les femmes ont trop de pouvoir. Elles ne se reconnaissent pas comme esclaves des hommes, il n’est donc pas étonnant que les hommes les rejettent. »

« Abaissez juste l’âge légal du mariage à 13 ou 14 ans et ce problème va se régler ! »

« C’est assez simple – les jeunes n’ont pas plus d’argent. »

« La grande majorité des mariages japonais avant étaient des mariages arrangés. Maintenant que les parents et les amis ne s’immiscent plus dans notre vie pour nous faire épouser quelqu’un, il est tout naturel qu’il y ait moins de mariages. »

« J’ai appelé une fille qui travaille avec moi (elle m’avait donné son numéro elle-même avant). Elle s’est énervée contre moi en me disant : Comment as-tu eu mon numéro ? M’appeler de cette manière c’est tout simplement effrayant! »

source : gardian.co.uk
copyright ©Roland Kelts

Articles Similaires :

45 Commentaires

  • -Zutto-
    18 mars 2013 - 1 h 35 min | Permalien

    La 3ème image c’est le K-ON! Wonderland XD. En plus il se fait de fixettes sur Mio x).

  • Laura
    16 août 2012 - 20 h 58 min | Permalien

    Moi personnellement quand je vois marqué « De nos jours les femmes au foyer ne s’occupent même plus de la maison alors à quoi ça sert d’en épouser une ? » alors ça c’est le summum. la personne qui a écrit cela niveau machisme elle a touché le fond.
    je pense sérieusement que si les hommes japonais ne cherchent plus de relation avec une femme c’est juste que c’est une grosse dose de mauvaise volonté et aussi un frein au niveau du porte feuille, tout évolue et c’est normal pour femme d’évoluer qu’elle soit française japonaise russe ou tout ce que tu veux.
    Puis aussi voir écrit « la femme ne se considère plus comme l’esclave de l’homme alors, c’est normal qui la rejette. » Alors là je fonds, c’est n’importe quoi !

  • HH
    21 avril 2012 - 20 h 09 min | Permalien

    je pense que si ça interresse des gens ce sujet lisez le manga bienvenue à la nhk ou regardez l’animé je trouve qu’il exiplique des bien et avec un gros sens de l’autoderition et de l’humour noirce genre de phenomène le hero qui est devenu un hikikomori a vraiment une phobie de la société c’est pas juste un caprice ou un fan ultime d’ailleurs il es fan de rien il en es devenu à cet etat apres son echec du concours à la fac et aussi parcequ’il a ete plus ou moins rejetté par l’autre personnage feminin de la serie sans s’ere vraiment prit de rateau mais il semblait etre amoureux de cette femme qui avai deja un copain..bref l’anime par aussi des otaku son voisin est un otaku qui veut devenir seiyu adepe des hentai games et des personnages moe, des suicides collectifs et m^me des systemes pyramidales bref un anime vraimenb à voir ellement il est realiste sous son scenar complètement loufoque!

  • Pingback: Population japonaise en déclin : 1/3 des japonais ne s'intéressent pas au sexe

  • 1 février 2012 - 15 h 34 min | Permalien

    cet article est super subjectif. -_-

    « Les jeunes hommes japonais sont de plus en plus efféminés et pire, cela ne semble pas les gêner. »

    Mais genre « PIRE ». ça pue le jugement là, genre c’est mal d’aimer être efféminé. D’ailleurs en asie ils n’ont pas la même notion de virilité. Et oui c’est viril pour eux les boy’s band bien rasé épilé et des coupes super stylé. (Les filles sont les principales fan des boy’s band, les producteurs renouvelle le groupe en prenant de nouveaux membres toujours plus beau et svelte. Et remarquez qu’aucun ne porte la barbe/moustache. La culture la bas est différente, faut s’adapter c’est tout.)

    Le japon c’est le japon, l’auteur anglais n’a pas à le comparer à son pays.

    (message édité : Attention à la vulgarité)

  • 1 février 2012 - 12 h 56 min | Permalien

    Puré les mec qui disent :

    – « De nos jours les femmes au foyer ne s’occupe même plus de la maison alors à quoi ça sert d’en épouser une ? »
    – « Les femmes ont trop de pouvoir. Elles ne se reconnaissent pas comme esclaves des hommes, il n’est donc pas étonnant que les hommes les rejettent. »

    Ah mais oui bien sur on épouse une femme pour en faire sa bonne, pas parce qu’on l’aime ahahaha.

    Pov’ gars. ça m’étonne pas que ce genre de type soient célib.

    • jujulotus
      19 février 2012 - 0 h 27 min | Permalien

      Je pense que tu as raison !!
      Mais aussi pour ces hommes, qui culturellement ont des femmes toujours de leurs avis, ont le devoirs de s’occuper du foyer, douces, calmes, dépendantes… et d’un coups perdent ça; ça leur fait un choc !! Pire, les rôles ont même tendances à s’inverser.
      D’un autre côté, on a les femmes qui n’ont jamais goûté à tant de « liberté », et se prennent au jeu (avec les encouragements de la culture occidentale) et ne dose peut-être pas suffisamment leur émancipation. Elles clash peut-être un peu trop leur japonais frileux….

  • DTH0
    18 janvier 2012 - 10 h 57 min | Permalien

    Ouh, j’avais pas lu celui-ci. Assez correcte dans l’ensemble sauf que pérennité de l’espèce, les japonais ne sont pas une ‘espèce’, ils sont un sous-type de la race humaine, et peuvent être classés parmi les xanthodermes. Ils n’ont donc pas « d’homo-nipponus » à préserver mais une culture, une manière de vivre, et une civilisation qui eux ne se transmettent pas par le sang ou les gènes. La civilisation nippone peut donc à terme survivre sans qu’il y ait besoin d’un noyau dur « de souche ». Mais bon, on n’en est pas là, et de l’eau coulera encore sous l’Ame no Ukihashi avant qu’on y soit…

    • sora-san
      19 janvier 2012 - 18 h 09 min | Permalien

      je te répond parce que je vois tu mal compris, selon les loi de l’évolution tout les être vivant évolue dans leurs milieux où ils vivent, se n’est du racisme ou ni du dénigrement je vois juste les êtres humains comme une de ces espèces puisque elle y ai soumise elle aussi donc inutile de fâché pour un mal entendu , je faisais juste des remarques sur les commentaires dans l’article parlant de ces japonnais se disant si évoluer qu’ils n’avait plus besoin de connaitre l’amour et les joies de la vie de couple et en famille.

      • DTH0
        25 janvier 2012 - 12 h 47 min | Permalien

        Je ne me « fâchais » pas contre toi, je te rassure, je ne suis pas de nature à traiter les gens de racistes au premier post que je vois. D’ailleurs, je commençais en disant que j’étais assez d’accord avec toi sur le fait que le dénigrement des relations sexuelles entre amants de sexes opposés n’est pas une évolution.

        Il y a en effet une nuance être dire : « Je ne fonde pas notre relation sur le sexe. » et « Le sexe est dégueulasse, c’est bas, vil, c’est un rappel de notre condition animale, en ne faisant pas l’amour, nous nous élevons… » Bien entendu, je ne soutiens pas le deuxième postulat, et j’ai cru comprendre que toi non plus.

        Non, le malentendu portait sur le fait que j’ai cru que tu concevais les japonais comme étant une race à part entière, agissant à l’encontre de ses intérêts en instituant la virtualité comme principe d’une relation amoureuse réussie. Mais puisque tu parlais en fait de l’humain au sens général, navré de t’avoir mal compris(e). Mea Culpa.

  • sora-san
    17 janvier 2012 - 13 h 33 min | Permalien

    ce qui est drôle c’est qu’ils veulent prendre ça comme une évolution, alors les premiers principe de base de l’Évolution des espèces c’est :
    1- la survie du plus fort, en utilisant tout le moyen possible qui à faire transformé la forme de son cors pour se nourrir (tel l’oiseau mouche)
    2- assuré la pérennité de l’espèce qui à perdre la vie pour protégé sa progéniture

    visiblement on pourrais classé ce cas beaucoup plus comme une régression de l’évolution de l’espèce.

  • sora-san
    17 janvier 2012 - 1 h 29 min | Permalien

    c’était de l’humour bien sûr, mais faut être réaliste c’est pas prés de améliorée du jour au lendemain, l’immigration (l’intégration au japon ça va pas être de la tarte) de mains d’œuvre qualifié peut être une solution pour le japon

    • Raito
      17 janvier 2012 - 2 h 18 min | Permalien

      je trouve l’immigration au japon déjà pas mal permissive, le pays est très bien comme il est, moins de japonais et plus d’étranger a de forte chance de changé le japon, regardé déjà comme les pays qui font chi*** le japon pour ci pour ca, imaginé s’il ces personne y vivaient …

      Sinon pour l’histoire des couples, pensez une chose, vous chercher a être en couple pourquoi ? , je ne vous refait pas votre cours de chimie, entre les phéromones, la dopamine, etc, vous donne cette envie d’être prés de l’être choisi(e) pour vous ressentir ces sensations, la plus part se laissent avoir, passe leur vie en couple et auront au final pas fait grand chose d’utile de leur vie, juste soumis a cette envie de dopamine grandissante a la quel ils s’habituent et ne peuvent se passer

      Les japonais étudient peut-être mieux et le savent sans doute, et décide de faire quelque choses un minimum intéressant de leurs vie plutôt que de tomber dans le clicher occidental.

      Néanmoins ca fout un peu la Mer*** au niveau des natalités, et ca c’est pas super pratique, faudrait donc qu’il se décide un age a enfanté, et faire se qu’ils veulent avant cette date, car sinon le japon est mal baré, un japon sans japonais pas super super.

      • DTH0
        17 janvier 2012 - 9 h 21 min | Permalien

        Bof bof, c’est très bien sur le papier et tout ça, mais à part les mariages forcés il y a pas 10 000 moyens de forcer les gens à produire un « quota » d’être humains, bonjour le modèle de société. Et puis ils sont déjà à l’étroit sur leur île. C’est le problème de la longévité en général, il faut des jeunes qui travaillent pour faire vivre la société, mais aussi pour prendre soin des vieux. Or même s’il naît de plus en plus de personnes, il y a de moins en moins de place pour eux. C’est un dilemme assez pernicieux : On est trop nombreux. Ralentissons les naissances. Mais… on vieillit nous ! Du coup, qui nous soutiendra quand on sera vieux ? Ok, on fait plus d’enfants alors ! Bah mais du coup il y a pas assez de place… The World is not enough ?

  • Jaja
    17 janvier 2012 - 1 h 24 min | Permalien

    Je ne pense pas que tu tiendras en prenant 10 Japonaises par jour et même si tu y arrives le lendemain t’es mort XD en tout cas ce n’est pas à moi de régler leur problème ils vont régler leurs problèmes à eux tout seul comme des grands et si ça n’améliore pas on peut proposer au président japonais d’interdire les mangas et Cie si jamais ils ne changent pas XD *sors*

  • sora-san
    17 janvier 2012 - 0 h 54 min | Permalien

    on nous appelleras les pères de la nation, au sens propre !

  • sora-san
    17 janvier 2012 - 0 h 49 min | Permalien

    je pense qu’il faut faire un effort pour la japon afin de relacer le développement démographique
    il faudrait leurs envoyer des contenaires de charmeurs professionnel alias italianus ravagus dragus, et moi entre autre parmi eux, je pense pouvoir m’occuper d’une dizaine par jour facilement, environs 5 gosses par jour c’est une bonne moyenne

  • Jaja
    17 janvier 2012 - 0 h 38 min | Permalien

    ah non mais les Japonaises sont mignonnes ! Elles doivent être tristes ces pauvres sans le bonheur sexuel… bon j’invite à tous les mecs volontaires d’Adala News un voyage au Japon pour remettre ces hommes à leur place et donner beaucoup mais beaucoup de plaisir à ces filles lol (je plaisante bien sûr chuis pas aussi riche^^)

  • Jaja
    17 janvier 2012 - 0 h 32 min | Permalien

    Alala ces Japonais^^ ils ont raison c’est bien d’être célibataire parce qu’on est libre mais on peut bien avoir des relations sexuelles en restant célibataire (vous voyez ce que je veux dire ?^^) et on peut rester amoureux sans le sexe mais ça devient pénible à la fin bref je m’éloigne un peu…. ils sont en train de rater le bonheur de leur vie !!! Le sexe est magnifique les mecs !!!! Arrêtez les mangas et vos jeux débiles et profitez de la vie restez chez-soi n’apporte à rien il faut sortir pour voir le monde même si en ce moment la vie est difficile profitez de la vie présente, vous n’avez qu’une seule vie et me dites pas que vous voulez rester puceau pendant toute votre vie !!! Si c’est comme ça je vais au Japon et je leur donne des baffes pour qu’ils se réveillent un peu XD

  • Sigma
    16 janvier 2012 - 22 h 38 min | Permalien

    Hé ho oubliez pas que le Japon est un pays ultra nationaliste, pensez pas qu’ils accepteront des blancs aussi rapidement (imaginez, les noirs ils en ont peurs o.O’).

  • Shin Lao
    16 janvier 2012 - 22 h 28 min | Permalien

    Hé bien, je vois que certains ont une vision très négative de la relation de couple. Les mauvaises expériences ne sont pas une fatalité, il y’a des tas gonzesses très bien.
    Je ne comprend pas comment un homme normalement constitué peut prétendre préférer une femme virtuelle, à mon avis ils devraient s’acheter des c*** et arrêter l’hypocrisie.

    • DTH0
      17 janvier 2012 - 9 h 09 min | Permalien

      À mon avis, c’est la question des relations humaines dans la société nippone en général qui est ici posée. Je crois que ce journaliste prend la question à l’envers : cette tendance est à considérer d’abord comme une conséquence de quelque chose. Quoi, je n’ai pas les éléments pour le deviner, mais si on veut résorber le phénomène (car on en est bien à ce stade là, on ne sait pas l’impact réel que ça a), il faudra bien savoir ce qui le provoque, sinon, c’est comme vouloir remplir une passoire.

  • Junishiro
    16 janvier 2012 - 21 h 09 min | Permalien

    Hmmm tout sa donne le goup d’aller au Japon pour sauver le coeur de ses femme perdue ses décidée je part au Japon je viens vous sauver :).Serieu l’homme japonais doit retrousser leur manche et foncer sur ses belle femme.

  • Arrowsilver
    16 janvier 2012 - 20 h 15 min | Permalien

    Une seule solution: Exporter des jeunes hommes français pour satisfaire la gente féminine, enfin c’est ce que je ferais si j’étais 1er ministre japonais =p

    • Raito
      16 janvier 2012 - 20 h 52 min | Permalien

      si au tant de francais venait a vivre au japon, a dieu japon que nous aimons temps, bonjours tokyo aussi crados que paris.

    • Shinasai
      16 janvier 2012 - 20 h 58 min | Permalien

      et puis apparemment dans la plus part des cas les français finissent par adopter le modèle japonais et penser de la même manière ^^
      je dis apparemment d’après les témoignes que j’a trouvé sur le blog japon.aujourd’hui

      • Raito
        16 janvier 2012 - 21 h 05 min | Permalien

        j’ai eu des retours de se genre également, mais je pense que ca dépend des personne, personnellement je me vois mal attraper cette façon de cohabiter.

        • DTH0
          17 janvier 2012 - 9 h 01 min | Permalien

          Ils peuvent déjà miser sur les migrants brésiliens et péruviens si jamais les chinois et les coréens se font assimiler trop rapidement. Bien que peu nombreux, ils ont l’avantage de ne pas avoir grandi dans des environnements ayant affecté leur fécondité. Dès que les hommes japonais se rendront compte qu’ils risquent d’être en perte de vitesse, ils se ressaisiront bien vite. Et puis, il y a rarement meilleur remède pour l’intégration que de vivre au sein même d’une famille de nationaux. C’est laborieux mais ça en vaut la peine, et je ne parle même pas du bagage culturel des enfants après…

  • Korpiks
    16 janvier 2012 - 19 h 57 min | Permalien

    Pourquoi choisir la difficulté de vivre une vraie vie de couple si on peut être facilement satisfait et heureux en ayant une ‘petite amie » virtuelle? L’homme est une créature égoïste, c’est normal qu’elle choisisse de satisfaire ses désirs avant de penser au problèmes liés au vieillissement de la population au Japon. Je pense qu’avant que la population japonaise s’éteigne ils auront trouvés comment créer des humain artificiellement.

    • Raito
      16 janvier 2012 - 20 h 51 min | Permalien

      ne tombe pas dans le cliché, les « petite amie virtuel » c’est un truc très ciblé, la plus part préfère juste rester seul, et pour cause, seul tu fait se que tu veux, ton temps est inviesti dans tes passions, au lieu d’être perdu avec un(e) conjoint(e), ou la le temps est completement perdu, tu apprend rien,tu produit rien etc, en plus de sa c’est les hormone qui parle pas le cerveau et ses réele envie.

      Les japonais sont juste plus réfléchis, et font ce qui est a leur avantage.

      Néanmoins ne menton pas non plus, les japonais son des pervers en général (comme 95% des humain), c’est juste que les couples c’est pourris, sa il l’on bien compris, du coup il se tourne vers la prostitution, les daujinshi, etc.

      • Shinasai
        16 janvier 2012 - 20 h 57 min | Permalien

        je ne suis pas d’accord quand tu dis qu’ils sont plus réfléchis. D’une part parce que le fait que ça a et va engendré des problème montre déjà que c’est pas si réfléchi que ça, ensuite, faire le « choix » d’avoir un conjoint c’est accepté que le temps qu’on lui consacre c’est pas du « temps perdu ».

      • DTH0
        17 janvier 2012 - 8 h 52 min | Permalien

        Le temps perdu c’est ta vision des choses… Les relations humaines ça n’est jamais du temps perdu. Et quant au caractère « réfléchi » de ce comportement, je laisse la réflexion au commentaire ci-dessus.

  • MisaoFan
    16 janvier 2012 - 19 h 33 min | Permalien

    Ouais il y a de plus en plus de tsundere dans la vie réelle ainsi que dans le monde virtuel. D’après les hommes, la japanimation est un lieu pour trouver une petite amie idéale, similaire aux filles qui ont vraiment besoin d’un prince charmant, voire d’un petit ami idéale (surtout dans les shôjo).

  • Shinasai
    16 janvier 2012 - 18 h 55 min | Permalien

    « Abaissez juste l’âge légal du mariage à 13 ou 14 ans et ce problème va se régler ! » Cette personne a tout compris à la vie, j’en fait mon nouveau héros ! XD

    • DTH0
      17 janvier 2012 - 8 h 48 min | Permalien

      Il faudrait dans ce cas, que ce soit réciproque : s’il fallait faire de l’âge légal du rapport sexuel consentant (car c’est bien cet âge là que ce monsieur prend comme référent), l’âge légal auquel on peut se marier tout court, il faudrait que ce soit le même pour les hommes et les femmes… Or dans la plupart des sociétés humaines, un homme qui épouse une fille plus jeune que lui c’est presque normal (et puis épouser ne veut pas dire consommer le mariage). Une femme qui épouse un garçon plus jeune que lui, ça met tout de suite mal à l’aise, on s’imagine toute sorte de choses, certains considèrent même que c’est immoral. L’homme est un animal qui aime bien aller à contre-courant (quand ça l’arrange).

      Sans compter que la mesure est stupide à notre époque: On vit à l’ère de la formation et de l’information. À 14 ans, on n’a pas de moyen de subsistance viable.

  • Ichigo-Roku
    16 janvier 2012 - 18 h 50 min | Permalien

    Laissez-les vivre comme ça leur plaît… S’ils sont mieux seuls tant mieux pour eux, ça sert strictement à rien d’avoir une femme et des gosses s’ils n’en veulent pas…

    • Shinasai
      16 janvier 2012 - 19 h 00 min | Permalien

      Le problème est que petit à petit ça mène à la destruction de la société même… On voit vite le lien : pas de femme => pas d’enfants => plus de gens pour travailler avec le vieillissement de la population => plus d’économie (sachant la politique conservationiste assez forte du japon vis-à-vis de l’emploi et de l’économie en général) => plus de société => plus de vie. c’est très simpliste mais je pense que c’est assez représentatif du problème ^^

      • Ichigo-Roku
        16 janvier 2012 - 19 h 04 min | Permalien

        Ouais mais je vois mal comment forcer des gens à se reproduire…

        • Shinasai
          16 janvier 2012 - 20 h 54 min | Permalien

          C’est pas une question de les forcer je pense… plutôt une façon de faire prendre conscience du problème. Tout comme après la seconde guerre mondiale, on encourageait les gens à se reproduire pour relancer l’économie d’où le Baby Boom

  • Tsane ZSJ
    16 janvier 2012 - 18 h 26 min | Permalien

    La mentalité asiatique serait les femmes à la maison et tu fait ce que je dit ? Et beh quand je pense que les premières civilisations ont été faite sur ce continent cela fait peur en 2000 ans et plus la mentalité des homme la bas et toujours à celle de vulgaire bête *facepalm*

    Messieurs les japonais les femmes sont des être humains comme tous le monde avec une âme un coeur une sensibilité sortaient de vos grottes !

    • DTH0
      17 janvier 2012 - 8 h 39 min | Permalien

      Hmm, on va dire que les premières civilisations c’est la Mésopotamie, (actuelle Orien -proche ou moyen, Iran, ancienne Perse), et qu’ensuite, toutes les civilisations ont toujours été marquées par la domination des hommes, à de rare exceptions près. Le pouvoir et le rôle des femmes est souvent sous-considéré, mais on a toujours été loin du mythe de la pondeuse traînée par les cheveux quand il fallait satisfaire la libido du mâle. Du regarde qui tenait les rênes du pouvoir : les hommes. Un panthéon polythéiste constitué surtout de dieux mâles, à qui sont réservés les plus grand exploits et accomplissements. Bref, tu regardes la religion chrétienne, et tu comprendras vite que ta société occidentale bienveillante envers les femmes c’est très, trèès récent, et c’est loin de faire l’unanimité.

      Tu vas en Allemagne pays considéré comme leader politique et économique de l’Europe aujourd’hui, avec d’énormes problèmes de natalité, raison invoquée : La femme allemande ne veut plus s’occuper des enfants, en plus si elle est indépendante économiquement, impossible de la contraindre à quoique ce soit. C’est aussi un pays où les femmes mentionnent sur leur CV qu’elles sont stérilisées, et même là, elle n’arrivent pas à un salaire égal avec leurs collègues masculins…

      Bref, démystifie-toi…

  • Shadox
    16 janvier 2012 - 18 h 05 min | Permalien

    Pourquoi ne changent-ils pas la situation ? Au lieu de trouver des excuses comme quoi « nous sommes des baltringues face aux femmes ! » Au lieu d’être susceptible sortez vos coui**** de vos poches. Et ça se dit des hommes après…

  • bellbo
    16 janvier 2012 - 18 h 02 min | Permalien

    les macho encore p^lus ke nous.
    Une femme n est pas le jouet de l homme amis japonais

  • Arrowsilver
    16 janvier 2012 - 18 h 00 min | Permalien

    Je suis d’accord avec eux, on peut faire une vie correcte sans avoir de relations sexuelles. De plus entretenir une relation coûte cher, demande énormément de temps à consacrer et de responsabilités. Le célibat c’est presque le pied ! Mettez moi devant un anime et je suis le plus heureux des hommes =3.

  • Sigma
    16 janvier 2012 - 17 h 46 min | Permalien

    En fait ils sont carrément plus machos que nous au Japon x)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *