Législation à Ginza sur les animaux

Législation à Ginza sur les animaux

Lors d’une soirée typique à Ginza, dès 1H du matin, les lumières dans le quartier commencent à s’éteindre.

Mais au moins un magasin d’animalerie continue à briller de mille feux, dans lequel, les passants, hôtesses de bar, et clients, peuvent s’arrêter pour caresser ou regarder ces divers animaux.

Cependant, d’après le magazine Shukan Post, ces magasins de fin de soirée feront l’objet d’une nouvelle réglementation à compter du début de l’année 2012.

Le 31 Octobre 2011, le ministre de l’environnement a annoncé de nouvelles directives sur l’exposition des animaux durant la nuit. Débuté depuis Juin 2011, la législation interdit l’affichage des chiens et chats après 20H.

A Tokyo, ces magasins de soirée sont connus pour être l’un des divertissements des célèbres quartiers de Ginza, Roppongi et Shinjuku.
La plupart des visiteurs viennent après minuit. Il s’agit en majorité d’hotesses qui trouvent du réconfort dans ces magasins.

Une hôtesse de 25 ans raconte :

«Je viens ici, quand j’ai eu affaire à des clients difficiles ou simplement lorsque je suis fatiguée.”

«En les (animaux) regardant, je ressens un apaisement. Et je suis triste, si je ne peux pas les voir. “

Une hôtesse de 38 ans, accompagné de son client, se rend compte de la solitude de ces animaux :

“Mais il est très agréable de pouvoir les regarder, les toucher même si on se rend compte que ce n’est pas facile pour ces animaux d’être réveillé.”

Elle finira par demander à son “compagnon” de lui acheter un chiwawa .

Une Mama-san (patron de bar à hôtesses) explique :

«Bien qu’ils fournissent des moments apaisants, c’est temporaire». “Pour le bien des animaux, ce doit être réglementé.”

Le véritable problème, c’est que les hôtesses reçoivent souvent des petits animaux comme des caniches mais ils sont aussitôt revendu dans des magasins pour toucher de l’argent. Ce système connu comme “pet recycle” est souvent utilisé à Tokyo et Osaka.

L’article mentionne l’impact social de cette nouvelle loi auprès des hôtesses qui n’auront plus de lieu pour “s’évader” sur Tokyo.

source : shukan post

Articles Similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *