L'animation japonaise d'aujourd'hui comparée à du Fast-food | Adala News

L’animation japonaise d’aujourd’hui comparée à du Fast-food

C’est dans un journal japonais qu’un fan chinois a tenu des propos intéressants sur la production des séries animées, au Japon !

Animes-girls-009Interviewé à Osaka, un étudiant chinois qui a découvert le monde du manga à son adolescence avec Dragon Ball (qu’il place comme titre culte), constate que ces dernières années l’industrie de l’animation japonaise produit des séries en masse exactement comme une chaine de restauration rapide (fast-food) avec tous ses inconvénients/défauts.manga-fast-food-illustrationLa réflexion du fan chinois sur l’état actuel de la qualité dans les animes :

J’ai commencé à regarder des animes, il y a 6 ans. Je suis venu au Japon en Avril 2014 car je m’intéresse à la culture traditionnelle, aux animes et manga.

Mais récemment, j’ai perdu tout intérêt pour les séries animées qui passent à la télévision.

Les histoires sont ternes et pas du tout intéressantes. Ces récentes séries sont comme le fast-food; il y a beaucoup d’huile de sorte que ce soit savoureux mais ça n’apporte aucune nutrition.

Souvent ce n’est qu’un concentré de filles mignonnes (kawaii/moe) et de filles légèrement vêtues ou dévêtues mises en avant. J’ai l’impression qu’ils (les studios, producteurs, éditeurs…) produisent de l’animation juste pour vendre des filles (personnages qui seront principalement exploitées en produits dérivés).

Je crois qu’il y a 2 raisons pour lesquelles le nombre de ces “séries animées fast-food” a augmenté :

1.) Les coûts de production des animes sont si élevés que les entreprises se focalisent sur la vente des produits dérivés (figurines des filles, posters, loto, Character’s Song/CD musiques, merchandising).

2.) Certains fans ne regardent pas une série pour l’histoire mais seulement pour les personnages féminins (pour les garçons) [et masculins (pour les filles)].

Dans les 2 cas, c’est irrespectueux envers les femmes.

La plupart des membres du célèbre forum 2chan concèdent que beaucoup de séries d’aujourd’hui manquent de profondeur et que souvent les filles “kawaii/moe” y tiennent un rôle plus important que le scénario global de l’anime.

Le réalisateur Hayao Miyazaki du studio Ghibli s’était également exprimé à ce sujet pointant du doigt la production effrénée des animes “faits par des otaku pour des otaku”.

Animes-illustrations-articles-4698Néanmoins, il existe encore aujourd’hui des œuvres de qualité acclamées par la critique pour leurs intrigues et personnages innovants. (et qui connaissent un succès commercial)

Mais trop de séries sont régulièrement produites principalement pour toucher leur énorme fanbase dont les fujoshi, par exemple, avec les nombreuses adaptations d’otome games et séries qui leur sont directement destinées.

Vinland-Saga-Tomes-manga-6-&-12Ce qui répond d’une certaine manière au “Pourquoi tel ou tel manga n’est pas adapté malgré leur excellente histoire” comme l’éditeur Kodansha qui ne comprenait pas pourquoi en 2014 (ou 2013) le très bon Vinland Saga n’avait toujours pas reçu de proposition de la part de producteurs d’anime.

sources : hachima kiko501jfweira, rocketnews24

illustration © polyvore.com

Articles Similaires :

124 Comments

  1. La page est tellement longue qu j’ai pas eu le courage de tout lire -sorry -.

    Mais vis à vis de tous ce débat, visiblement tous le monde a raison et en même temps, tous le monde à tord. Il y a beaucoup trop de variables à prendre en compte là-dedans :

    – Des talents qui n’ont ni les moyens ni l’autorité pour déployer toutes leurs ressources d’où la médiocrité des productions qui persiste à chaque saison.
    – Des moyens de productions limités dû aux multiples problèmes que rencontrent les maisons de productions au niveau de la baisse de vente des blue-rays qui empêche de combler les trous dans le budget et de gagner de réels profits. “BREF UN GROS CERCLE VICIEUX !”
    – La quantité (de navets) qui prime sur la qualité car il faut bien que les boîtes se remplissent leurs poches si elles veulent réussir à produire ne serait-ce qu’une pépite dans tous cet océan de détritus. “LE PROFIT SUR LA BASSE QUALITÉ GÉNÉRÉE EN BOUCLE PERMET L ÉMERGENCE D UNE FINE POINTE DE QUALITÉ”.
    – Les maisons de productions ne peuvent produire que ce qui leur rapportera un profit assuré, soit ce que le public japonais lui réclame. Ainsi, la production en boucle de ce type d’animes est aussi et avant tout le résultat d’une demande qui a ce genre de penchants de par sa culture. “CE NE SONT PAS LES PRODUCTIONS QUI DÉCIDENT DE LA CULTURE MAIS LA CULTURE QUI ORIENTE LE CHOIX DE PRODUCTION POUR L MEILLEUR OU POUR LE PIRE”.

    Et plein d’autres points que je n’ai pas vraiment le courage d’aborder.

    Bref au milieu de tout ce bordel, il n’y a que deux solutions évidentes :
    – Soit le public japonais a un changement de mentalité, ce qui ouvrait de nouveaux champs de possibilité aux maisons de production.
    – Soit les maisons de production tentent un gros paris : s’ouvrir entièrement à l’international [pas seulement au travers du simulcast donc l’impact est quasi inexistante pour la majorité des acheteurs qui ne sont pas des internautes, ni seulement des chaines spécialisés qui n’attirent qu’un très faible public, ni en ne passant que par les ventes direct en dvd sur des sols étrangers sans avoir fait la pub appropriée (la tv) ], mais en créant de gros partenariats avec les boites de production étrangères et les “grosses” chaines étrangères (comme “TF1” et “M6” par ex pour la France) afin de créer un nouveau “réel” marché de l’animé sur les sols européens et américains. Et ainsi pouvoir totalement réorienter la production vers un public aux goûts (excusez-moi pour ca mais faut le dire) beaucoup plus MATURE.

  2. C’est le même constat auquel je suis arrivé il y a déjà un bon bout de temps. Les derniers animes à m’avoir marqué ce doit être l’époque Death Note et Code Geass. Y en a peut être d’autres mais c’est ceux là qui me viennent tout de suite en tête.

    Alors depuis y a eu de bonnes séries mais qui ne m’ont pas autant marqué.

    1. Les deux derniers chefs d’œuvre que je retient sont les monogataries series et Shinsekai Yori, sinon je ne suis plus les animes de saison, j’attends que ça décante et que peut-être se révèle une perle.

  3. Personne ne peut dire le contraire mais si on veut que des manga soit adapte en anime pour leur histoir vaudrait que pu personne regarde ou achette et cela et imposible

  4. Clairement, l’avalanche d’animes chaque saison est devenue vertigineuse, c’est devenu du consommable jetable mais le nombre d’auteurs et de moyens de diffusions (magazines,chaines,dvd,net…) aussi ont augmenté.

    Ils ont tous le droit de se faire connaitre et tous les goûts sont dans la nature, à chacun de suivre ce qui lui plait; je ne dirais pas que la qualité ou que la quantité (combien de film ou de cd sortent par semaines?) sont vraiment le problème, même si on s’y perd vite.

    J’ai surtout le sentiments que cette impression de fast-food gerbant qui ressort est surtout la faute de la logique commerciale nippone qui justement n’a aucune logique puisque basée sur des indicateurs commerciaux assez bancals (à part le profit qui est bien concret certes, mais je pense qu’ils y gagneraient un peu plus avec plus de cohérence)

  5. On ne peux pas vraiment le contre dire c’est une réalité, y’a un tas d’autre manga bien plus intéressant à adapter en anime et Pourtant ont trouve des animes comme queen blade sur le quel ont adapte 4-5 saisons, sérieux 4 saisons à voir des combats plat et voir des meuf déchiré leur vêtement au premier coup d’épée, pourquoi on a pas de suite sur des animes qui en auraient vraiment besoin.
    Aux moins l’auteur de shingeki no kyojin il a tout compris quand ont lui a demander de faire du fan service avec le personnage de mikasa il leur tous fait un gros fuck en montrant mikasa dans un aspect très virile, d’ailleurs y’a un mangaka, dont je ne citerai pas le nom, qui devrait prendre exemple sur lui.

    1. Ouais enfin c’est surtout que l’auteur de SNK ne sait PAS faire de fanservice. Il à déjà du mal à dessiner sont propre manga, alors faut pas trop lui en demander à celui la. XD Malgré tout, il est possible de faire du viril ET du sexy en même temps, Michelle K Davis de Terra Formars en est le parfait exemple.

      L’animation Japonaise n’à jamais réellement changer, ça à toujours été une industrie de masse. Ceux qui regardaient le club Dorothée à cette époque déjà, l’animation ce vendait au Kilos. Ce que je regrette par contre c’est le phénomène de hype autour de certain anime. J’ai dans mon viseur SNK, dont 90% de la fanbase n’à su que le manga existait qu’une fois que l’anime était diffusé. Je pense aussi à SAO, dont la fanbase est sensiblement la même que celle de SNK, qui arrive tout sourire et balance des “SAO c’est la base des anime dans un MMO” alors que presque 10 ans plutôt il y avait déjà .hack// .

      Absolument rien n’à changer, et paradoxalement tout est différent. Essayer de compter chaque année, combien d’anime ne sont pas l’adaptation de quelque chose, mais bien une oeuvre originale (Pour 2014 je vois juste Aldhona zero). ^^

      Comme dirait une elfe pleine de bon sens : le monde a changé. Je le vois dans l’eau. Je le ressens dans la terre. Je le sens dans l’air. Beaucoup de ce qui existait jadis est perdu, car aucun de ceux qui vivent aujourd’hui ne s’en souvient.

    2. Il a quand même changé sa fin car trop dur et pas assez vendeur, il a quand même perdu ses balls l’auteur de SNK, il a déjà sombré dans le fan service.

  6. Pas faux. Depuis 2005 environ, on constate une vision différente des animes. Je dis ça objectivement, sans critiquer quelque oeuvre que ce soit. Et j’ai 33 ans, donc j’ai bien eu le temps de suivre l’évolution. (Qu’on ne me dise pas que je vieillisse et que mes gouts changent, j’aime toujours autant le ecchi de qualité^^ ).

  7. Bien que je sois globalement d’accord avec l’article (pour moi le plus grand fléau c’est toutes les séries “harem”)

    Mais je pense que certains se focalise trop sur le scénario des série, qui en fonction du genre de la série na pas vraiment d’intérêt!

    Par exemple une comédie ou encore une série de type “tranche de vie”, le scénar peux très tenir sur une ligne que la série n’en sera pas forcément inintéressante, bien au contraire!

    1. Cela n’empêche pas de donner une vraie profondeur aux personnages, même si un slice of life peux avoir un scénario minime.
      Et il y a de très bon harem.

  8. Difficile de le contredire tellement c’est vrai… faut dire que cette impression est appuyée par la sortie d’au moins 30 séries, 15 OAV et 10 films par saison… (j’ai pas calculé, mais c’est l’idée)…

    Par contre, est-ce différent dans le monde du cinéma ? Parce que, pendant un moment, on a eu le scénario retravaillé de différents contes de fée produits par Disney et cie. (Alice aux Pays des Merveilles, Maléfique, etc…), la sortie au cinéma de séries BD françaises (les profs, benoît brisefer, tintin…), on a même eu le retour de Godzilla, et bientôt les Star Wars 7 et Jurassic Park 4 (nommé Jurassic World)

    Malheureusement, c’est ce qu’on appelle les années creuses, celles où les trucs télés sortent en abondance, sans avoir vraiment de perle !

    1. Je rejoins ton avis et je l’étendrais également à la déferlantes de séries télévisées de ces dernières années.

      Une fois qu’on a trouvé les éléments essentiels de la réussite d’une série, on les exploite à outrance et on assiste à 90% de clones pour 10% d’oeuvres originales. Pour l’animation et les séries télés on peut retrouver plein de points communs :
      – un début qui se doit d’accrocher avec plein de rebondissements ainsi qu’un budget plus important
      – un ensemble d’épisodes plus lents et on se complait à dire “ça pose les éléments pour la suite” comme pour se rassurer
      – une fin avec un bon gros cliffhanger et suffisamment de questions latentes pour faire une suite au cas où ça marche

      On a là le squelette quasi systèmatique qui n’est pas dicté par un choix narratif mais bien par des arguments commerciaux. Personnellement, quand je vois la qualité de l’animation devenir médiocre au 4ème épisode, il y a plus d’un animé que j’ai abandonné par principe ces derniers temps.

  9. C’est vrai que la plupart des animes diffusés chaque saisons sont destiné à un public d’otaku très ciblé, et ne sont pas bon d’un point de vue scénaristique. C’est assez triste. Il y a beaucoup d’animes, mais a peine une dizaine par saison valent le coup d’œil… Le problème reste le public, les otakus, qui continuent d’acheter des ecchis, et incitent les studios à en produire… En espérant de l’air ecchi soit bientôt révolue…. même si j’ai plus trop d’espoir. seul point positif, les série qui sortent du lot (Mushishi ou Kiseiju) se font davantage remarquer.

  10. Je suis malheureusement d’accord avec cet article.

    Maintenant c’est ‘fille sexy ou MOE et garçon sexy, et tout sa sans “histoire de fond” travailler. Et sa marche car “les fan adore donc autant leur en donner” c’est ce qu’ils pensent.

    Et puis j’ai remarquer il n’y a peu d’anime avec des histoire interessante qu’a l’époque mais maintenant les studio crée des animes en “s’inspirant” de ceux d’avant (ceux qui ont eu du succée) les plus connu ceux qui s’inspire de DBZ.

    Mais a citer d’autre exemple a part DBZ pour ceux qui connaissent l’anime NOIR après le succée de cet anime y a eu des gens qui ont crée Madlax, el cazador ou plus récent Canaan.

    Ou encore cet saison derniere a commencer cross ange qui pour moi et un GROS MIX de Gundam seed et My hime ….

    bref ce qui fait que l’on a cet impression de “déja vu” avec la plupart des animes PAS TOUS heureusement y a des adaptations de manga qui sont vraiment original et prenante (ex: Shingeki no kyojin) Ou des animes original interessante (ex: Psycho – pass)

  11. La faute ne revient pas seulement à l’industrie mais aussi aux fans. Les studios ne suivent que ce qui marchent mais ce sont les fans qui décident, par leur pouvoir d’achat, de ce qui sera à la mode en animation.

  12. C’est malheureusement tellement vrai.

    L’animation est le parent pauvre de la culture japonaise, les techniques ont peu évoluées en 10 ans, les budgets sont toujours les mêmes, le nombre d’animateur en activité est en décroit, les ventes stagnent… les japonais se désintéressent de plus en plus de ce média, qui est désormais laisser en pâture au otakus les plus extrêmes.

    Le problème principal étant que le gouvernement japonais ne fait rien pour soutenir ce pendant du patrimoine japonais, et même au contraire, le dénigre très ouvertement.

  13. C’est la triste réalité mais il reste encore quelques bonnes séries par an à se mettre sous la dent.

    J’espère que cette année va nous prouver que l’industrie est capable de se renouveler avec plus de bonnes séries que de mauvaises. ^^

    1. DBZ ?
      Peu importe comment on voit les choses, c’est très “superficiel” comme œuvre.
      Alors oui, peut-être qu’il est le “Papa spirituel” des shonens, mais il n’a rien à voir avec la problématique qui est soulevée dans ce débat.
      Bref … hors-sujet.

  14. Je suis d’accord avec ce qu’il dit mais c’est pas pour cela que je trouve les séries “moe” moins intéressantes. C’est une question de goût.

  15. Chacun à sa théorie sur cette baisse de qualité de la japanimation, moi la mienne c’est tout simplement que l’originalité et les idées ne sont plus aussi facile à avoir qu’avant. Les auteur(e)s et ceux qui travaillent dans les studios ne sont plus les même qu’au début, c’est des nouvelles personnes qui eux ont grandis avec la japanimation et le manga, des gens qui ont été grandement influencé par ce qui existe déjà. Et j’ai pas besoin de vous expliquez en quoi grandir avec tout cela peut être mauvais pour vous si vous désirez devenir scénariste, il faut beaucoup de recul pour éviter d’être trop influencer par ce qui a déjà été fait. Heureusement certains arrivent à dosé et comprenne où s’arrête l’inspiration et où débute le plagiat.

    Une autre chose en plus de l’inspiration qui est en voie de disparition aujourd’hui, c’est ce que l’on appel “le talent”. Le talent c’est une chose que les précurseurs du manga avaient tous, une chose qui a fait que le manga s’est élevé au rang d’art, une chose que l’on ne voit plus trop aujourd’hui. Plus trop car oui, il y a bien-sûr des gens qui ont du talent dans les studios, mais ces gens ne peuvent pas exploité totalement leur potentiel tout simplement car les conditions de production d’aujourd’hui ne leurs permettent pas de tenté des trucs.

    Et pour moi c’est tout simplement la faute l’évolution technique qui n’a pas apporté que des bonnes choses, elle a également mis les petits studios dans la merde qui doivent aujourd’hui eux aussi pouvoir suivre les grands en évoluant techniquement. Et pour évolué il faut de l’argent, et pour faire de l’argent rien de plus facile que de faire ce que le japonais aime consommer, mais le japonais d’aujourd’hui, il aime quoi ? Ba les boobs, l’ecchi et les idoles. Donc plutôt que de blâmé ces mecs qui ne font que faire ce que le public japonais demande (et je dis bien JAPONAIS, l’avis des français on s’en tape ici, on parle des japonais et de ce qu’ils consomment), blâmé la société japonaise qui ont conditionner leurs gosses à aimer toutes ces conneries en leurs balançant à la tronche depuis leur enfance des idoles, du bishoujo, des hentais et des visuals novel.

    Et pour ceux qui pensent que je stéréotype les pauvres japonais, d’un côté je vous plaint (tout de même avec les Love Live et toutes ces conneries vous devriez vous en êtes rendu compte par vous même) et je vous invite également à réfléchir sur tout l’aspect sexuel qui entours la japanimation d’aujourd’hui. Les studios ne sont pas à l’origine de ce qu’est devenu la japanimation, comme toujours c’est le consommateur qui a le choix, et le consommateur japonais a fait le choix d’avoir tout cela.

    Je conclurais donc sur ceci : certes on ne voit plus trop d’œuvre transcendante de nos jours, mais cela permet d’apprécier 2x plus les quelques animés qui sortent du lot chaque saison. Et si vous êtes des dépressifs qui considèrent que la japanimation ne produit VRAIMENT plus rien de bon depuis 2005, je vous invite à vous enfermez dans le passé qui est remplie d’animés qui je suis sur seront passer outre vos préjugés d’élitiste à la con.

    1. je voulais applaudir quelque passage, mais celui me plait le plus.

      ((Plus trop car oui, il y a bien-sûr des gens qui ont du talent dans les studios, mais ces gens ne peuvent pas exploité totalement leur potentiel tout simplement car les conditions de production d’aujourd’hui ne leurs permettent pas de tenté des trucs. ))

      Il existe heureusement des anime qui sorte du lot de nos jours. Je suis totalement d ‘accord qu ‘on apprécie 2x plus ces anime de qualité. ( Pour moi Mushishi survole tout les anime de 2014 et de loin)

    2. Je pense que tu as tord quand tu parles d’inspiration et de talent des auteurs en parlent d’animes qui sont souvent des adaptations et non des œuvres originales sinon il faut préciser. Mais pour moi il existe des mangas dessiné par des mangakas talentueux et très inspiré en 2014 pour reprendre les mêmes termes qui sont pour certain mal adapté ou pas adaptés.

      1. D’accord avec toi, ce n’est pas une question de d’inspiration ni d’originalité. C’est une question d’argent et de restrictions. Les animés avec des bons scénar il y en a toujours eu et il y en a aura toujours. J’ai en tête Shinsekai Yori qui possède pour moi un des scénarios les plus approfondi et réfléchi de ces dernières années. Certes il est tiré d’un manga, mais énormément d’animés sont des adaptations. Aujourd’hui encore il y a des mangas/LN qui sont très originaux, mais comme l’article le précise, le public visé par ces œuvres est moins lucratif donc laissé de côté.

  16. Vinland saga c’est surtout parce que c’est mature.On a grandi avec les manga et anime et maintenant que nous somme devenu adulte on voit la vraie realité,dommage qui a tres peu d’anime de qualité.Sur les nouveauté 2014 j’ai du voir que jojo.

    1. ils ont largement les moyens? dit moi… c’est toi qui tient les comptes des studios? où tu fais surement parti de ceux qui ont établi le coup de production d’un animé et ce qui va avec??

      autant je partage l’avis de cher étudiant autant je trouve que s’avancer sans savoir de quoi tu parles est complètement hors sujet -_-.

      il a pas de ça dépend du studio de notre point de vue c’est inamissible d’avoir autant d’anime “fast food” mais du point de vue des studio le but est de se faire du biff et ça personne ne peut envoyer de pierre la dessus.

      faut savoir regarder de chaque point de vue tous de même.

      1. Justement je me méfie de l’argument: “Les séries coûtent chers à produire et les studios n’ont plus d’argent”.

        Chaque saison on se retrouve avec plus de séries que la saison précédente donc difficile d’imaginer que le marché aille vraiment mal.
        Je rappelle aussi que l’année 2015 s’annonce encore plus impressionnante niveau sorties de grosses licences.

        Je ne dis pas que ça coûte moins cher de produire un anime mais je crois que les studios sont rémunérés quoi qu’il arrive car ils ne travaillent pas gratuitement. Et quand on voit les derniers résultats financiers d’animation au Japon (publié sur ANN), il est en constante augmentation. Donc les producteurs y trouvent aussi leur compte.

      2. Ils N’ONT pas les moyens? « dit moi… c’est toi qui tient les comptes des studios? où tu fais surement parti de ceux qui ont établi le coup de production d’un animé et ce qui va avec?? »

        Je suis relativement du même avis que toi. Mais j’avais juste envie de te troll, avec t’a phrase qui est à double tranchant ^^

        PS : Je veux un scan de ton contrat de travail comme preuve.

    2. L’industrie de l’animation est en crise depuis longtemps. Sans investisseurs rien ne se fait, et pour avoir des levées de fond il faut apporter la garantie que le produit se vendra. Créer un animé original est très rare car c’est prendre énormément de risques, et quand tu joues ton argent dessus, t’as pas envie de faire le malin même par passion.
      Après je généralise, heureusement, mais le marché de la japanimation est avant tout un marché comme un autre, c’est l’argent d’abord. Puis t’as bien vu SnK, il est considéré comme un bon animé, mais le studio a galéré comme pas possible pour produire les épisodes.
      Donc non, faire un bon animé c’est pas simple, faut partir sur un projet en béton, avoir le staff pour, convaincre les investisseurs, et faire vendre sa série pour pas se retrouver à la rue.

      1. Je te rejoins la dessus. L’animation c’est une industrie comme une autre donc c’est l’argent qui régit le milieu. Le plus dur c’est toute la phase de négociation. Mais nous, ça, on ne le voit pas ça.

        On part comme point zéro la sortie de l’anime. Et souvent quand l’anime sort ça signifie déjà qu’il va répondre aux attentes des producteurs, des sociétés et chaines de télévision.

        Après y a plein de séries de mauvaises qualités, qui à mon avis n’ont pas couté bien cher à produire et que leur seul utilité est de mettre en avant le manga ou le light novel ou des jeux de cartes (car ça fait de l’actualité pendant plusieurs mois) soit de combler des horaires de programmation d’une chaine (car y a des chaines télé japonaises spécialisées dans l’animation).

  17. Assez d’accord sur la réflexion (heureusement qu’il n’y a pas que ces animes fast-food).

    Par contre, pas d’accord pour dire que les séries des années 90-2000 étaient meilleurs: je pense que ce n’est qu’une impression car seul les séries mémorables sont restés dans les mémoires (d’où le terme “mémorables”).
    Toutes les séries bas-de-gammes ont été oublié, alors on a l’impression qu’il n’y avait presque que du bon. Mais prenez un anime des années 90 au pif (et pas seulement parmi les séries réputées), vous avez de bonnes chances de tomber sur un anime moyen (voir mauvais).

    Je suis près à parier que dans 15 ans, le public ne se souviendra que des bonnes séries actuelles et tiendra le même discours en disant que “les animes des années 2010 étaient quand même franchement meilleurs”

    1. Je suis du même avis. De plus, il faut prendre en compte le fait que notre niveau d’exigence augmente à mesure que l’on regarde des animés. Du coup la probabilité de trouver la perle qui nous mettra une claque va diminuer en conséquence.
      Après ce stade vient la phrase “c’était mieux avant” parce qu’on a vu tout ce qu’on considère comme bon et que chaque nouveauté ne nous surprend guère.

  18. J’ai tendance à dire que plus le temps passe, plus l’animation s’améliore et plus les scénarios régressent. Paradoxalement c’est aussi pour ça que les quelques perles qu’on peut dénicher n’en sont que meilleures.
    Après, c’est une question d’époque, aussi. Autant pour l’originalité ( DBZ a fait un carton parce qu’il a ouvert le bal du shonen nekketsu, maintenant quand y’en a un qui sort ça fait plus ni chaud ni froid à personne ) que pour le message que veut faire passer l’anime( contexte et co ).
    Et puis quand on y pense, c’est fondamentalement notre faute à nous, celle du public en général. lls voient que les animes ecchi/harem bidons se vendent mieux que des trucs à la, je sais pas, Shinsekai, Ergo Proxy, etc, etc, et donc ils en produisent plus parce qu’ils ont besoin de fric.( Je critique pas, j’accroche plus facilement aux trucs bateaux. ) Le jour où la masse et surtout les otakus réclameront des animes intelligents, alors on aura de bonnes adaptations de trucs intelligents.
    Faudrait aussi qu’ils virent leurs lois de censure à la con parce que tu m’étonnes que ça se vende pas quand c’est foiré sous prétexte de censure ( je pense pas du tout à un Tokyo Ghoul ).

      1. Je prefere qui y a de la censure,que les passage soit completement enlever comme les dragon ball kai.Alors que jojo qui est censuré,tu peut l’avoir en version non censuré grâce au blue ray.

        1. Oui tu as raison Linkpro. La censure est justement un argument de vente vis-à-vis de la version TV, car les BR en sont dépourvue. Quand on regarde que du RipTV on ne le sait pas forcément.

  19. L’étudiant a raison et il ne critique pas. Il explique pourquoi y a de plus en plus de séries ecchi/fanservice. Il est juste dégouté qu’il y en ait autant, ce que je peux comprendre.

    Moi j’aime un peu tout donc je trouve toujours mon compte mais j’ai des potes qui s’intéressent qu’aux seinen ou aux séries avec un scénario fouillé. Donc ça réduit tout de suite le nombre d’animes qu’ils trouvent bien.

  20. Si on prend le temps d’y réfléchir deux minutes le constat c’est que les fans qui achètent le plus sont ceux qui aiment les séries “otaku”. (je ne parle pas de moe exprès car j’englobe vraiment les séries pour otaku au sens large)
    Donc il est normal que ce soit ces séries là qui soient produites car elles rapporteront plus d’argent.

    Qu’est-ce que j’appelle une série otaku : C’est souvent une adaptation de lights novels ou de jeux qui connait déjà un succès et qui a déjà sa petite base de fans ou une série originale basée sur le pur fan service pour attirer une base précise de fans.

    Une bonne partie des séries animées adaptées de light novel/jeu sont souvent mal adaptées car le comité de production (qui produit l’anime) se concentre sur les produits qu’ils veulent vendre à ces fans qui ont un poids économique. Donc le réalisateur va se concentrer sur les personnages et moins sur la mise en scène ou l’histoire.

    Par contre, il y a aussi une autre bonne partie des adaptations qui sont très bien adaptées et on le voit avec Sword Art Online, Barakamon, Kiseijuu, Monogatari.
    C’est parce que le comité a fait le choix d’équilibrer le tout et de ne pas se focaliser que sur un seul aspect.

    Donc c’est du cas par cas. On a pas plus de mauvaises séries qu’avant, je dirai plutôt qu’on a plus de séries moyennes maintenant que de bonnes dans l’ensemble.

  21. Je pense qu’il a raison sur le “qu’il y a bcp d’animes inutiles ” car oui il yen a un paquet ou des animes nul. Mais il ya aussi des animes excellents avec un scenario ! Avant il yavais pas cela ! Ex dbz cest des gentils qui tape des mechants et gagnent toujours . Mais ou est le scenario? Voila comparer a des mangas comme snk tokyo ghoul ect.. bref je pense que cette annnee va lui prouver qu’il ya des excellents animes (knb, tg, to love, aldnoah, death parade, haikyuu , dxd ect…)

    1. Je te fais remarquer que c’est dragon ball qui a commencé le genre ” gentils qui tapent des méchants” qu’on appel Shonen neketsu en animé …

    2. pourquoi parler que de dbz ?

      – lain
      – Cowboy Bebop
      – Ghost in the Shell
      – kenshin
      – evangelion
      – trigun
      – berserk
      – gto
      debut 2000

      – ippo
      -Fullmetal Alchemist

      ((La plupart des membres du célèbre forum 2chan concèdent que beaucoup de séries d’aujourd’hui n’ont plus la profondeur de celles des années 90/début 2000))

      et ça résume tout a dragon ball mdr et ça nous sort Tokyo ghoul ou dxd .

      le type précise bien années 90 et début 2000 hein .

      je commence a vraiment comprendre le type qui a dit ça……

      1. En même temps vous comparez 15 à 20ans d’animations avec 2014 faut pas déconner non plus. Depuis 2010 il y a eu aussi des chef-d ‘œuvres. Puis il y a des remakes très réussi aussi de Kenshiro, JoJo, berserk, Hunter-X-hunter ext…

        1. faut il oublier ce qui se passe avant 2010 pour autant ? pacque compare un seul anime ( dragon ball) au anime actuel c ‘est plus crédible ?

          1. Non je n’ai pas dit ça. Je regarde des animes depuis 1990. C’est juste qu’il faut être honnête et pas comparé de 1990-2005 à 2014. Et je regarde Dragon Ball Kai avec beaucoup de plaisir.

  22. De toute façon on ne peut être que d’accord car y a bien plus de séries à consommation rapide ces dernières années –> La série type rafraichissante que tu mates et t’effaces direct. 😀

    MAIS ça ne veut pas dire que c’est moins bien. C’est juste que ces animes mettent l’accent sur les personnages et que le scénario est relayé au second plan.
    Et on le voit très bien avec des séries comme Love Live!, Pri Para, Pretty Rhythm qui font un carton au Japon et qui ont un scénario niais car l’intérêt de l’anime réside dans ses personnages moé. (pas tapé, j’aime bien Love Live et K-on mais faut avouer que c’est pas pour l’histoire qu’on les regarde)

  23. Je ne suis pas vraiment du même avis.

    Déjà graphiquement les animes on beaucoup évoluer et il est vraiment très dure de regardé maintenant des animes qui ne sont pas en HD pour moi. Chaque année la technique s’améliore et avec l’UHD un pallié va encore être franchie.

    Ensuite il est vrais qu’il y a de plus en plus de harem, fan service, idole et moe, mais il y a aussi beaucoup d’animes de qualité à côté. Mais franchement en étant honnête regardé combien d’animes produit en 1990, 1995, 2000, 2005, 2010, 2014 par exemple que vous considéré comme bien. Vous verrez que finalement ce n’était pas forcement mieux avant. C’est juste une impression car on compare 1 an par rapport à des périodes de 5 à 10 ans genre les années 90 ou de 2000 à 2005.

  24. Il n’a pas tort le gars, c’est une bonne comparaison. Cependant comme il le dit faire un animé c’est cher et le moyen le plus facile pour gagner de l’argent, eh bien on le connais tous. On sait aussi que l’industrie de l’animation japonaise n’est pas très riche, donc même si on voudrait changer quelque chose ce sera lent et peut-être même pas fructueux (bon, après je suis pas économiste)

    Par contre, ça n’empêche pas certains de ces “fast-food” d’être bon. Certaine oeuvre (anime/manga/LN/VN) utilise un prémisse, une base assez générique mais arrive à sortir qu lot en offrant une histoire et des personnages vraiment bon et original, soit en s’amusant avec le genre. Pour donner quelques exemples: Oregairu (My Teen comedy SNAFU), Outbreak Company, Prison School (Kangoku Gakuen), Nichijou, la série To Love-ru. Bon, après on aime ou on aime pas.

  25. Il n’a pas tort. Je regarde souvent l’histoire si elle est intéressante (for me) avant de commencer. Les ecchis, histoire à 2 balles avec fan-service et compagnie, c’est à la poubelle. Tout ce qui est mecha, je regarde sauf si c’est vraiment horrible à regarder (ex: Argevollen, G no Reconguista). Après je m’intéresse plus aux personnages masculins qu’aux personnages féminins (ex: Inaho, Kaneki, Akito, Arima Kishou, Arima Kousei, Banagher, etc…). Ça dépend aussi de la maturité des fans de manga.

  26. dans un sens je suis d’accord: il y a trop d’animes sans intéret contenant du fan service inutile, des idoles, et certains servent même à faire de la publicité comme ceux qui servent à faire la promotion d’une ville, …sans oublier ceux qui contiennent des HS ou des recaps, des spéciaux, …
    Par contre moi ça fait bien 8 ans que je regarde des animes et j’ai pu en voir quelques uns qui datent d’avant les années 2000, et la qualité (hors son et images) n’étaient franchement pas au rendez-vous, même s’ils se basaient plus sur l’histoire et la trame, c’était souvent baclé et approximatif,
    même si quasiment la moitié des animes qui sortent ne valent pas grand chose, dans ceux qui sont potables, on a dans l’ensemble une meilleure qualité qu’avant, et ils se sont quand même un peu améliorés, mais ils ont encore pas mal d’efforts à faire pour arriver à les rendre vraiment excellents
    et perso je n’ai rien contre le fait de faire des animes à la chaine parce que je ne pense pas que même s’ils arretaient la différence de qualité serait si grande que ça, et puis au moins on trouve toujours un anime intéressant dans le tas

  27. C’est pas prêt de changer, ce qui se vend bien se développe et prend le dessus dans le marché. Privilégier l’argent à la qualité existe dans tous les domaines, que ce soit la nutrition, la musique, ou même l’art en général. En même temps, est-ce qu’on peut vraiment leur en vouloir ? C’est leur gagne-pain, et les temps sont durs. Vivre son métier par passion est de plus en plus rare, on ne fait pas toujours ce qu’on voudrait.
    Puis bon, de l’autre côté, si ça se vend c’est que ça plaît au gens. On aura beau se plaindre les gens consommeront toujours dans l’ensemble.
    La seule logique à comprendre c’est la quête de l’innovation, pour que les gens ne s’en lassent jamais et pour que les studios continuent toujours à vendre, que ce soit superficiel ou non. C’est pour ça d’ailleurs qu’on a quand même droit à de bons animés de temps en temps.
    En tout cas, content que Adala fasse un article là-dessus.

  28. Pour moi y’a toujours autant de bon anime.
    Y’en a juste beaucoup plus qui sortent par ans mais j’arrive toujours a trouvé des perles.
    Autant qu’avant. L’argument “c’était mieux avant” ou “nostalgie” je m’en fou.
    Un bon anime pour moi est un anime où je me dis : pourrais-je le montrer a mes parents ou a des gens qui s’en balance des mangas ? Et … y’en a toujours autant qu’avant. C’est a dire 2 ou 3 par ans. Faut juste chercher. Et ça les gens ils ont un peu la flemme ! Parce qu’il y a trop de sorti alors flemme de ce taper tout les episodes “1”. Bah c’est ça être fan d’animation hein.. Faut souffrir pour être beau ! *out*

        1. Je pense plutot qu’ils ont mal compris ce que tu veux dire ? (je peux me tromper aussi)

          Mais en fait tu dis indirectement que forcément les gens quand on leur parle de manga/anime , ils pensent d’abord au manga.

          Le problème c’est que tout anime ne vient pas forcément de manga (genre la saison d’hiver qui arrive y en a bien 5/10 de LN) , et que certaines personnes peuvent penser au anime avant de penser au manga.

          Sinon je crois juste que Kudo a pensé que tu mélangeais les termes anime/manga car dans ta phrase tu changes de support donc c’est un peu quiproquo.

          Mais bon je peux me tromper , et comme tu n’expliques pas plus ta logique , on est tous dans le flou.

          1. Nah nah t’as bon, ils ont mal comprit mais je suis méchante aussi, fraudait que j’explique mieux… =p=
            J’ai utilisé le therme “manga” quad j’ai parler du point de vue des autres pour que ça passe plus de manière péjoratif ? Où quelque chose comme ça. Après, oui y’a les ln, vn, eroge, oeuvre original, jouet, jeux vidéo etc etc qui sont adaptée, forcément, le terme “manga” est bien aussi pour tout regrouper.

  29. Un peu comme Bleach, au début c’était bien avec un bon scénario derrière. Puis après il y a le top des personnages favoris des lecteurs, et depuis l’histoire se fait en fonction de ce top pour faire plaisir aux fans au détriment de l’histoire qui frôle le néant.

  30. mouais les vielle séries sont pas mieux, ranma diffusé maintenant serait considéré comme un vulgaire harem comique , dbz pour un vulgaire shonen, cats eye, salor moon et serait des d’aube rallongé juste pour le fric donc je suis pas complétement d’accord c’est sur ya pas de série pas terrible en se moment et encore 2014 était pas mal du tout en terme d’anime.

    Mais le truc c’est que la nostalgie est franchement de très mauvais conseille^^ durant les année tu change c’est tout, tes centre d’Intérêt aussi ainsi se que tu cherche dans les animes

    1. Ce commentaire est pertinent. Je voudrais bien savoir ce qu’il y avait de si bon à l’époque de DBZ, autre que DBZ bien sûr. Si on n’est capable de sortir que les noms des séries super connues (City Hunter, CDZ, Oliv et Tom et autres Sailor Moon), ben on se rend compte que ça va pas non plus super loin.

    2. DBZ et Ranma que tu as cités sont en quelque sorte les piliers et tremplins aux animes du même genre d’aujourd’hui.

      DB a influencé beaucoup de mangaka pour le genre shonen, action etc, pareil pour Ranma qui n’est même pas un harem d’ailleurs.

      1. +1 Les gens oublient qu’avant d’avoir mille animes du même genre, il y a eu ceux qui ont construit ces genres et qui ont innové ainsi par leurs approches.

        1. Je suis d’accord avec Kudo mais innové en 2015 est bien plus compliqué que d’innové dans les années 90 pendant l’essor de l’animation japonaise.

          1. Y’a quand même des limites entre ne plus avoir beaucoup de liberté parce que le secteur est saturé et ne plus avoir d’imagination du tout. C’est pas en 25 ans qu’on va épuiser toutes les idées de scénario. Je me refuse à penser que les japonais ne savent plus innover (surtout eux).

          2. C’est vrai que c’est plus compliqué mais même si on a l’impression d’avoir vu tous les scénar’ possibles, faut savoir que l’innovation n’a pas de limite.

            Donc ce manque de créativité et d’originalité de ces dernières années dépend de plusieurs facteurs dont la plupart sont cités par cet étudiant.

  31. ” trop de séries sont régulièrement produites principalement pour toucher leur énorme fanbase dont les fujoshi ”
    Les studios ont bien compris, le marketing envers les fujioshis marche, et les ventes de BD pleuvent.
    Rien qu’en 2014 niveaux ventes, plus de 20k BD on a :
    – Free! -Eternal Summer- (99% male charaters) : 21,884
    – Haikyuu!! (97% male charaters) : 25,572
    – Love Live! 2nd Season (Otakus bait) : 59,713
    – Sword Art Online II (Epitome du self-insert) : 20,224

    Les ventes font vivre, donc les “créateurs d’anime(Committee)” sont obligés de faire des anime pour le public qui va acheter leur produit.

    ” Néanmoins, il existe encore aujourd’hui des œuvres de qualité acclamées par la critique pour leurs intrigues et personnages innovants. (et qui connaissent un succès commercial) ”

    – Mushishi Zoku-shou(1st cour) : 3,997
    – Ping Pong the Animation : le meilleur anime de cette année : 3544
    – Gin no Saji 2nd Season : 802
    – selector infected WIXOSS : 4,093 (S1, pas S2 qui lui était une déception)
    – Shirogane no Ishi Argevollen : qui avait une portrait réalistic de la guerre : 257
    contre 8,057 d’A/Z avec son plot/charaters au rabais

    Vinland Saga, j’ai pas encore lu mais, rien qu’à voir ces images, on aura une adaptation à la Akame Ga Kill (très moyenne à mauvais) ou censuré horriblement comme Terra Formars

    1. Oui ces séries type pour otakus ou fujoshis marchent au Japon et sont produites car elles rapportent beaucoup d’argent. C’est un fait que personne ne peut nier.

      La critique qui est faite c’est qu’aujourd’hui y a de plus en plus de ces séries sur le marché et de moins en moins de bonnes séries (mais l’année 2015 va remettre un peu d’ordre à ce niveau!!).
      Ça ne veut pas dire qu’il y a pas de bonnes séries mais qu’on est envahi de plus en plus par des séries de consommation fast food pour reprendre l’expression. ^^

  32. Oui c’est vrai qu’on voit bcp d’animés fait par des otakus pour des otakus ( pour reprendre les mots de Miyazaki ) mais ils ne sont pas tous mauvais et ça n’empêche pas de voir de très bon animés toutes l’année.
    On pourrait meme le voir autrement:
    Si il n’y avait ces animés “fast food ” et les goodies pour que ça rapporte un peu d’argent, aurions nous vus ou verrons nous les chefs-d’œuvre en animés ? Ou le secteur de l’animé aurait coulé avant?
    Bien sur ce sont des suppositions mais on ne peut pas affirmer que le secteur de l’animation aurait survécu ou survivra sans ces animés qui rapportent. 🙂

    1. PS: je cherche pas a defendre ce qu’est devenu la japanimation mais a voir les choses autrements! 🙂
      Moi aussi j’aimerais voir de bons animés ( Vinland saga est un très bon exemple) mais la japanimation marche comme elle est pour le moment et ça ne me deplait pas ^^

  33. C’est ce j’en ai conclu il y a quelques années. L’image du fast-food est très bien choisie pour décrire l’industrie actuelle de la japanimation.

    Il suffit de voir le nombre de séries fanserv/ecchi/sans intérêt qui sortent par saison.
    Souvent ce sont ces mêmes séries qui ont une réalisation affreuse, un scénario proche du vide intersidéral et une animation en dents de scie.

  34. tout a fait raison ….on parle de vinland saga, mais les bons manga non adapter sont bien nombreux, et c’est pourquoi j’éprouve du ressentiment vis a vis de certains animes (sword art online, aldonoah, k-project, shingeki bahamut…) qui sont graphiquement certes très beau, le caractères et les personnage sont calculer au maximum de fans d’animations, mais les scénarios sont généralement court et parfois trop prévisible car il n’y a pas de suite dans les idées par rapport aux adaptations de mangas a succée qui sont édité depuis des années ou alors la réadaptation d’anciens shonen comme kenshin le vagabon ou samurai deper kyo qui ont était très mal adapter serais aussi une bonne idée, car liste des mauvaises adaptation est longue elle aussi, plus récemment les 6 derniers épisodes d’akame ga kill qui ne suivent plus le manga et pour définitivement l’option d’une saison 2

  35. Et ouais, c’est toujours le plus dur, pour un fan de japanimation (et non un consommateur de boobs) que de trouver dans la centaine de séries animées qui passent en une année, les 1 à 2 perles (quand il y en a…) qui ne sont pas sorties pour vendre du produit dérivé en masse. Mushishi en fait partie pour exemple.

  36. Bon je pense que l’article a tout dit, je suis d’accord avec cet étudiant. Mais il ya encore d’excellentes oeuvre qui sortent dans le lot de déchet de nos jour.

  37. Je ne peux que plussoyer les dires de cet étudiant, mais pour gagner du fric les studios, producteurs et autres sont bien obligés d’adapter des animes qui plairont à la majorité du public d’aujourd’hui. C’est-à-dire du Love Live pour les mecs et Free pour les BL, tu ne verras pas de sitôt un Vinland Saga, Prophecy, une bonne adaptation de Berserk ou autre manga de ce genre…

  38. Je suis d’accord avec le gars et sa comparaison est tout à fait juste : “Ces récentes séries sont comme le fast-food; il y a beaucoup d’huile de sorte que ce soit savoureux mais ça n’apporte aucune nutrition.”

    C’est typiquement le genre d’animes que je mate et que je trouve sympa mais que j’oublie un an après ou que je passe à autre chose tout de suite après les avoir visionné car à part m’avoir diverti sur le moment, c’est pas le genre de séries qui me marque.

    1. kiseijuu est un mauvais exemple… il me semble que le manga date de 1990 ( possible que je me trompe) cependant une chose est certaine il a fallu un paquet d’année avant d’etre adapté.

    2. WarnerBros avait les droits d’adaptation je crois, ils ne l’ont pas renouvelé donc une autre studio jap a repris, et crée des films.
      L’anime est une pub pour ces films.

  39. on ne peut pas vraiment le contredire…quand on voit qu’il y a des adaptation ces dernières saisons qui sont se démarque rarement des habituelle cliché des ces dernières année… l’animation ne prends pas de risque a tenter de jolie comme il y a déjà un bon petit moment ce qu’il fait que les perles se font vraiment très très rares. sans parler de leur législative au niveau de la censure qui est proche de la débilité la plus prononcé mais cela est un autre débat à mon sens tous cela bien sur.

  40. En plus il y a des animes, on comprend même pas l’intérêt de leur création. Ça change des animes qu’on avait il y a 5 ans déjà.L ‘année dernière déjà il y avait trop d’animés parlant de MECCHA et trop de mecchas avaient tuées le meccha.

    1. le mérite ? c’est quoi ca ?
      Un animé VS serait-il rentable ? c’est la seule question a se poser. Et si il n’y a pas eut d’adaptation, c’est que la réponse est évidente, vu les ventes plus que moyennes du manga…

  41. C’est vrai que comparé au anime des années 90-2005 ce qui se fait depuis 2013 relâche,beaucoup même énormément le niveau.

    C’est devenu un business rien d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *