[Preview] Hanasaku Iroha

Le studio d’animation P.A. Works (True Tears, CANAAN, Angel Beats!) a enfin sorti son tout nouveau projet, Hana Saku Iroha (26 épisodes), qui célèbre les 10 ans du studio.

HISTOIRE :

L’histoire tourne autour d’une tokyoïte de 16 ans, Ohana Matsumae qui se voit contrainte d’aller vivre chez sa grand-mère qui est gérante d’une auberge.

Relayée à simple employée, Ohana doit travailler et apprendre les ficelles du métier dans une auberge bercée entre tradition et modernité. Loin d’apprécier ce job, elle décide cependant  de faire de son mieux en attendant savoir quoi faire de son avenir.

IMPRESSIONS :

Rejoignant la mode des animes Tranche de vie, Hana Saku Iroha nous fait vivre le quotidien des employés d’une auberge thermale (onsen ryoukan). Le cadre de vie est agréable, les couleurs et paysages nous font rêver et pourtant l’héroïne de l’histoire ne voit pas la vie en rose.

Loin de là puisque chaque jour, elle doit prouver sa valeur auprès de sa grand-mère très sévère mais également auprès des autres employés. C’est ce qui apporte une touche d’originalité face à l’excellent anime Working!!, par exemple, où l’héroïne était immédiatement chouchoutée par son entourage.

Dans la série Hana Saku Iroha, Ohana, au contraire, doit convaincre le spectateur, prouver sa volonté de réussir dans un milieu que elle rejette. Car c’est là tout l’intérêt de l’histoire : Le Travail !

La série se focalise sur plusieurs personnages travaillant dans l’auberge mais dont Ohanaest la seule à ne pas avoir choisi cette voie. Comment travailler dans ces conditions ? C’est ce que nous apprend Hanasaku Iroha, qui invite le spectateur a réfléchir sur la condition humaine dans la société.

Le personnage de Ohana nous ressemble tous plus ou moins, jeune, des rêves plein la tête mais obligé de revenir à une réalité plus dure (quoi que…) dont son avenir est incertain. Alors elle décide de s’investir sérieusement dans son travail et pour cela, elle doit faire son maximum pour éviter d’être un fardeau pour les autres.

La grand-mère, figure autoritaire de la série qui consacre toute sa vie à son auberge, va faire prendre conscience à Ohana que chacune de ses erreurs se répercute sur le travail des autres employés.

Un noyau de trois jeunes filles (16~17 ans) se dessine dès les trois premiers épisodes,Ohana, la solitaire Minko Tsurugi (l’apprenti-cuisinière) et la timide Nako Oshimizu (femme de ménage et serveuse).

Chacune des filles travaille dans un domaine spécifique ce qui permet de faire un tour d’horizon sur les difficultés de ces postes.

Bien entendu, si ces trois filles sont les protagonistes, ce sont les personnages secondaires gravitant tout autour d’elles, qui rendent la série intéressante comme Toru Miyagishi le jeune chef cuisinier qui ne fait que de se prendre à Minko (amoureux?) où encore Taro Jiromaru l’écrivain en manque d’inspiration qui se lance dans un roman ecchi avec comme héroine Ohana, pour ne citer qu’eux…

Bref, Hanasaku Iroha crée une atmosphère si apaisante à chaque épisode qu’il serait dommage de passer à côté de ce divertissement sans grande prétention mais aux qualités de réalisation, scénaristique et d’animation bien supérieur à ce qui se fait dans le genre.

NOTE : 15/20

AVIS DES FANS : [ratings]

Staff Animation :

Studio : P.A Works
Trailer : OUI
Réalisateur 
: Masahiro Ando (CANAAN, Sword of the Stranger)
Scénariste : Mari Okada (Otome Youkai Zakuro, Kuroshitsuji TV, Tatakau Shisho – The Book of Bantorra)
Original Character Design 
: Mel Kishida (So-Ra-No-Wo-To, Kamisama no Memochou)
Character Design : Kanami Sekiguchi (CANAAN, True tears)
Responsable d’animation : Kanami Sekiguchi (CANAAN, True tears)
Directeur artistique : Kazuo Tochi

Articles Similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *