Le court-métrage Matou disponible | Adala News

Le court-métrage Matou disponible


Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 215

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 216

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 217

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 218

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 215

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 216

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 217

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 218

C’est par le biais du SENDAI SHORT FILM FESTIVAL 2011 que nous découvrons un court-métrage de Isamu Hirabayashi !

Le but de ce festival est de faire découvrir de nouveaux talents cinématographiques.

Intitulée Matou, la vidéo révèle les différentes étapes/apparences d’une japonaise au cours de sa vie :

Quelles sont vos impressions ?

source : SENDAI SHORT FILM FESTIVAL 2011

Articles Similaires :

6 Comments

  1. il ne sagit pas vraiment d’époque, mais de passage de sa vie, de vieux a jeune, montrant ainsi les différents habits qu’elle portera durant sa vie, si je me rappel bien c’était lier a l’amorçage du code de la société japonaise.

    Naoko: quel passage ne comprend tu pas ?

  2. Ce qu’on remarque c’est que tout au long de sa vie, la femme japonnaise ne souirt jamais :p
    Au début je pensais que c’était la femme japonaise au travers du temps(années 40,50…), c’est marrant de voir la corrélation entre l’age et la mode 🙂

  3. Assez caricatural dans le fond. Mais bon l’approche est pas nouvelle est mis dans un décor blanc ce qui permet de ce focaliser uniquement sur l’actrice.

    Les plans de caméras sont souvent sur deux parties du corps… (Enfin c’est les japonais) suivit d’un plan large surement pour prendre du recul.

    Mais bon au vu du générique je suppose qu’il a essayé de coller une histoire à son géné’ car c’est de mon point de vu la chose la plus travailler.

    Sans quoi sympathique mais pas non plus le court métrage du siècle, ni l’idée la plus original surtout quand on sait qu’il 4 ans un film (adapté d’une oeuvre littéraire je crois) a pris exactement le même point de vu de partir de l’arrière.

  4. Elle le fait trop bien, et c’est trop mimi quand elle est en enfant de maternel X3
    Mais je comprend pas vraiment “Matou”, cela fait-il référence à la réincarnation ? Si c’est le cas, le cosplay cat-girl fait un bon clin-d’oeil 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *