[Preview] L'anime Fate/Zero | Adala News

[Preview] L’anime Fate/Zero

La série animée Fate/Zero, réalisée par le studio Ufotable, a débuté en 2011 et dénombre un total de 25 épisodes (divisée en 2 saisons). (Disponible aux éditions Kazé)

*L’anime est licencié en France aux éditions Kazé

HISTOIRE :

En quête du Saint Graal et du miracle qu’il promet d’exaucer, 7 Magiciens (Maîtres) ont invoqué 7 Esprits-Héros (Serviteurs) qui se livrent une lutte sans merci jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un… C’est la Guerre Sainte.

Après 3 guerres sans vainqueur, le combat est sur le point de reprendre pour la 4ème fois.

Les magiciens s’empressent de rejoindre la ville de Fuyuki, le champ de bataille. Parmi eux cependant, un seul ne semble pas montrer autant de motivation. Son nom, Kirei Kotomine.

Ne pouvant se résigner à son destin, Kirei se pose des questions. Pourquoi doit-il endosser ce qu’il voit comme une malédiction ? Mais un adversaire va lui faire oublier tous ses doutes et le remettre sur le chemin de sa destinée.

Cet adversaire n’est autre que Kiritsugu Emiya. Épris d’aucune compassion, lui veut le Saint Graal plus violemment que tous les autres.

IMPRESSIONS :

Le premier épisode de Fate Zero dure 40 minutes. Autant le dire tout de suite, 40 minutes qui posent les fondations du scénario et des personnages de façon minutieuse.

Une bonne stratégie car si les personnages principaux sont parfaitement détaillés jusqu’à en comprendre les raisons qui les poussent à entrer en Guerre, la mise ne scène veut également que d’autres magiciens ne soient pas révélés pour le moment.

Donnant un suspense supplémentaire aux épisodes à venir mais surtout se focalisant sur les personnages clés de cette 4ème Guerre Sainte.

En somme, le scénario est d’un niveau supérieur à ce qu’était Fate Stay Night et le fait que Gen Urobuchi (auteur du roman Fate Zero) en soit le superviseur ne fait que confirmer la qualité scénaristique de la série.

Graphiquement la série est convenable mais certains plans connaissent de grandes faiblesses :

Pour ce qui est de la mise en scène, rien à dire, les 40 minutes qui s’annonçaient longues donnent l’impression d’avoir regardé un épisode de 15 minutes.

Toutes les informations sont véhiculés de manières très rythmées à travers de petites histoires qui attirent notre attention voir qui nous envoûtent.

Si Kiritsugu Emiya (le père adoptif de Shiro)Kirei Kotomine et Tokiyomi Tohsaka (le père de Rin) sont les personnages principaux de cette Guerre, une personne :Kariya Matou, arrive à leur voler la vedette d’une manière peu commune.

La raison qui pousse Kariya à entrer dans cette guerre le rend plus humain que tous les autres Mages. Peut être aussi, parce que nous sommes témoin de sa sombre destinée.

La réalisation dans son ensemble est bonne, grâce, notamment à une technicité fascinante (plans de caméra, découpages des scènes, effets de transition, couleurs, angles de vue etc…). Et pour ce qui est de l’animation, elle est pas mal mais manque légèrement de fluidité.

Alors que la première adaptation de Fate/Stay Night (2006- 24 épisodes) était un pur shonen, Fate/Zero prend le parti de s’illustrer tel un sombre seinen aux combats qui s’annoncent tout simplement sanglants.

Une série à ne rater sous aucun prétexte !

NOTE GLOBALE : 16/20

Publicité Vidéo Intégrale :

Staff Animation :

Studio : ufotable
Réalisateur : Ei Aoki (Ga-Rei: Zero, Girls Bravo, Hourou Musuko)
Auteur et Scénariste : 
Gen Urobuchi
Original Character Design : Takashi Takeuchi (Fate/stay night, Canaan, Kara no Kyoukai) 
Character Design
 : Atsushi Ikariya & Tomonori Sudou (Coyote Ragtime Show, Kara no Kyoukai)
Directeur Artistique : Koji Eto (Steins;Gate, Oreimo, Kara no Kyoukai film 7)
Directeur 3D: Koujirou Shishido
Musiques : Yuki Kajiura (Shin Kyuuseishu Densetsu Hokuto no Ken, Noir, Madlax, My-HiME)

©Type Moon/Kadokawa Shoten/Fate Zero Committee Production
©TYPE-MOON/Aniplex/ufotable

Articles Similaires :

8 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *