Le Royaume-Uni développe son Psycho-Pass pour prédire les crimes avant qu'ils ne se produisent | Adala News

Le Royaume-Uni développe son Psycho-Pass pour prédire les crimes avant qu’ils ne se produisent

Le webmagazine New Scientist a révélé que la police britannique développe une intelligence artificielle capable de prédire les comportements violents chez les individus !

L’idée est que les personnes repérées par le “Psycho-Pass (système) se verront offrir des interventions comme de la thérapie pour éviter un comportement potentiellement criminel ou violent.

Le système, appelé National Data Analytics Solution (NDAS), utilise une combinaison d’intelligence artificielle et de statistiques provenant de bases de données policières locales et nationales.

Le premier prototype devrait être terminé fin Mars 2019.

Ian Donnelly, le responsable du projet, a déclaré que la police avait recueilli plus d’un téraoctet de données depuis les premières phases du projet, y compris des registres des crimes commis et environ 5 millions de personnes identifiables.

Le logiciel se base sur plus de 1 400 indicateurs à partir des données qui pourraient aider à prédire la criminalité ou d’être victime d’un crime commis avec une arme à feu ou un couteau, ainsi que la probabilité qu’une personne soit victime de l’esclavage moderne.

Donnelly prétend que l’intention derrière le signalement des personnes présentant un indicateur de risque élevé n’est pas de les arrêter avant qu’elles ne commettent des crimes, mais plutôt de leur fournir le soutien des travailleurs sociaux ou de santé.

L’institut Alan Turing à Londres a publié un rapport qui souligne de graves problèmes éthiques avec le NDAS et se demande s’il est dans l’intérêt public d’intervenir de façon préventive lorsqu’une personne n’a peut-être pas commis un crime ou est susceptible de le faire dans l’avenir.

Les chercheurs affirment que, bien que la proposition soit, dans l’ensemble, bien intentionnée, elle ne reconnaît pas le caractère indispensable de ce système et que des prévisions inexactes ou des abus de pouvoir constituent une préoccupation.

D’autres chercheurs ont souligné la crainte que le système ne renforce les préjugés existants à l’encontre des communautés pauvres et des personnes de couleur.

Ce qui était, il y a encore quelques années de la S-F va devenir une réalité.

Pour rappel, l’anime Psycho-Pass met en scène une société qui est régie par le système Sybil, qui permet de mesurer instantanément l’état mental d’une personne, sa personnalité et la probabilité qu’elle commette des crimes.

Trailer :

Le nouveau film animation Psycho-Pass Sinners of the System Case.1 est prévu le 25 Janvier 2019 dans les salles japonaises.

sources : newscientist, gizmodo japananimenewsnetwork

Articles Similaires :

8 Comments

  1. Ce qui m’épate c’est que malgré la quantité d’oeuvres d’anticipation qui dénoncent des concepts qui ont l’air trop bien mais en fait pas du tout, on essaie quand même de les reproduire dans le monde réel. A quoi ça sert d’essayer d’écrire de la fiction intelligente si tout le monde s’en fout ? ‘^’

  2. Il y a déjà se genre de system actif depuis qu’elle que années dans 1 des états des état-unit il me semble, je ne c’est plus le qu’elle, il y a même eu une série la dessus, donc en gros c’est la même choses qu’il veule faire ?

    Après avec se genre de system ont est clairement pas a l’abri d’abus de pouvoir, puis dans Psycho-Pass tous le monde n’a pas une puce implanter dans le corps pour la précision du system ?
    Non parce que quand ont dit Psycho-Pass moi je pence a sa, j’ai vraiment du mal a croire que la majorité de la population accepte de se faire implanter une puce (c’est pour sa que de basse j’ai pas super accroche a cette anime), moi c’est sur je refuserai quitte a changer de pays.

    Bon la il ont rien mi dans l’article sur une puce mais s’il ont dans l’optique de faire comme le manga sa se résume a sa.

  3. C’est tendu s’ils y arrivent.

    On a bien les identifications faciales et alors ça ne m’étonnerait pas que dans quelques années, ils arrivent à faire un système qui analysent les réseaux sociaux et sites qu’on visite pour définir un profil type et le classer. :/

  4. La s-f a toujours été le reflet des craintes de la société, et ça sert justement a tiré les leçons d’une “histoire” qui est arrivé fictivement. Mais avec leurs conneries on va finir dans un futur qui sera un mélange de terminator i-robot et psycho-pass mdr.

    Le “NDAS” mdr, sérieux tu peux pas faire plus flippant que ça.


  5. Donnelly prétend que l’intention derrière le signalement des personnes présentant un indicateur de risque élevé n’est pas de les arrêter avant qu’elles ne commettent des crimes, mais plutôt de leur fournir le soutien des travailleurs sociaux ou de santé.

    Quand bien même ce serait vrai, ce système sera dévié de son but initial à tous les coups et des abus/crimes seront commis sous prétextes bidon…tien je paris qu’il suffira d’un attentat pour obliger toute une population à utiliser un tel système…

    Il est beau le futur ^-^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *