L'anime Honzuki no Gekokujou en Publicité Vidéo | Adala News

L’anime Honzuki no Gekokujou, en Publicité Vidéo

Le site officiel a mis en ligne le publicité vidéo de l’anime Honzuki no Gekokujou (Ascendance of a Bookworm) !

La série animée débute le 02 Octobre 2019 au Japon & en France (crunchyroll.fr). L’épisode #1 est prévu en avant-première le 10 Septembre 2019 avec le Tome 8 Part.4 du roman au Japon.

Genre : Shojo, Tranche de vie/Comédie, Fantasy

Synopsis (provisoire) :

L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Urano, une jeune diplômée de 22 ans passionnée de littérature, qui décroche un job en tant que documentaliste à l’université.

Cependant, suite à son décès, elle se réincarné en petite fille de soldat dans un monde médiéval où le taux d’alphabétisation est faible et où les rares livres sont destinés à la noblesse.

En plus de devoir en apprendre plus sur ce monde, elle garde l’objectif de devenir bibliothécaire ici malgré son jeune âge…

Publicité Vidéo :

Le roman Honzuki no Gekokujou (Ascendance of a Bookworm) de Kazuki Miya a débuté en 2014 aux éditions TO Books et dénombre actuellement 8 tomes reliés, au Japon.

Une adaptation en manga de Kazuki MiyaSuzuka (dessinateur) a débuté en 2015 aux éditions TO Books et dénombre actuellement 6 tomes reliés, au Japon.

Staff Animation :

Auteur : Kazuki Miya
Studio : Ajia-do Animation Works
Réalisateur : Mitsuru Hongo (Monster Hunter Stories RIDE ON, World Trigger, Outlaw Star)
Scénariste : Mariko Kunisawa (Magimoji Rurumo, Hatsukoi Limited)
Chara Design : Yoshiaki Yanagida (Genshiken TVs, Magic Tree House)

source : booklove-anime.jp

© Kazuki Miya, Suzuka/TO Books/Honzuki no Gekokujou Production Committee

Articles Similaires :

3 Comments

  1. Cette histoire est géniale !!!!

    On suit un personnage physiquement trèèèèèèès faible (au point que ca en devient dangereuse pour sa vie) qui a, au début, beaucoup de désillusions. Elle découvre vraiment ce qu’implique vivre dans une société médiévale parmi les roturiers. Elle découvre aussi ses propres limitations, la limitation de son mode vie, de son statue social mais aussi de la vision des gens autour d’elle, limités par leur propre éducation et environnement.

    Beaucoup de frustrations, de caprices, de pleurs… Quand bien même elle a la maturité d’une adulte, elle se retrouve aussi ignorante et émotionnellement fragile que l’enfant dont elle a pris l’apparence. Et l’écart entre les réalités de son monde et celui-ci ne l’aide pas toujours à mesurer correctement la valeur des choses, ce qui contribue à la stupéfaction et exaspération des gens autour d’elle. Mais elle persévère, toujours dans l’optique de créer un livre, dont elle a découvert que l’accès est restreint à la haute société (à son plus grand damne).

    Elle démarre son parcours avec son ami qui aspire à devenir un marchand, et c’est ainsi qu’elle va commencer à s’élever dans la société pour tendre vers son rêve. C’est un chemin long et épineux.

    L’histoire est vraiment très lente et détaillée et prend le parti d’un parcours progressif et logique pour une petite fille roturière qui découvre le monde et y révèle sa présence singulière, plutôt que d’une élévation sociale instantanée qui briserait instantanément la tension d’une histoire penchant plus vers une forme de réalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *