L'anime Sword Art Online: Gun Gale Online, en Publicité Vidéo

L’anime Sword Art Online Alternative Gun Gale Online, en Publicité Vidéo

C’est sur le site officiel que nous découvrons le staff animation & la publicité vidéo de l’anime Sword Art Online Alternative Gun Gale Online !

La série animée (12 épisodes) débute le 07 Avril 2018, au Japon & en France (wakanim.tv puis en bluray édition @anime).

Genre : Shonen, Action/Aventure, Fantasy

Synopsis :

Il s’agit d’un spinoff au roman Sword Art Online supervisé par Reki Kawahara.

L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Kohiruimaki Karen, une adolescente de 1m83, qui a dû mal à approcher les gens et nouer des relations dans le monde réel.

Elle se réfugie dans le jeu en ligne Gale Online dans lequel elle joue une fille de petite taille du nom de LLENN (Ren). Elle se lie d’amitié avec une magnifique joueuse du nom de Pitohui.

Ensemble, elles s’inscrivent au tournoi Squad Jam, une battle royale en équipe, variation du célèbre tournoi Bullet of Bullets.

Publicité Vidéo 3 :

Publicité Vidéo (version twitter) :

Publicité Vidéo 2 :

Publicité Vidéo (version dailymotion) :

Le roman Sword Art Online Alternative Gun Gale Online de Sigsawa Keiichi a débuté en 2014 aux éditions Kadokawa et dénombre actuellement 6 tomes reliés, au Japon.

Une adaptation en manga de Sigsawa Keiichi & Tamori Tadadi (dessinateur) a débuté en 2015 aux éditions Kadokawa et dénombre actuellement 3 tomes reliés, au Japon.

Staff Animation :

Auteur : Sigsawa Keiichi (Kino no Tabi the Beautiful World)
Studio : Studio 3Hz
Réalisateur : Masayuki Sakoi (Matoi the Sacred Slayer, Sora no Method)
Scénariste : Yosuke Kuroda (saga My Hero Academia, saga Gundam Build Fighters, Battle Girl High School)
Character Design : Yoshio Kozakai
Responsable Animation : Yoshio Kozakai (Chaos;HEAd, Needless)

source : gungale-online.net

© REKI KAWAHARA/Sigsawa Keiichi/PUBLISHED BY KADOKAWA CORPORATION/SAO Alternative Gun Gale Online Project

Articles Similaires :

23 Comments

      1. Je sais pas si c’était pour troller la franchise SAO ou juste pour le spin-off en lui-même, mais j’exagère pas quand je dis qu’ils se sont vraiment esclaffés aux éclats, et pas qu’une petite partie du public . Cardcaptor Sakura a reçu, à l’inverse, l’attention la plus sérieuse.

        1. Troller SAO est une mode, comme cracher sur Fairy Tail jadis. Ce seraient des séries de “kikoo”, disent les haters pour se donner un style. Mais j’ai constaté que beaucoup de ceux qui crachent dessus en public par automatisme ne manquent pas de la regarder par la suite.

          1. C’est tout à fait le public, toujours là à se prendre pour une pseudo élite, à faire les connaisseurs, mais au final ce n’est que du vent.

          2. Cela dit, à préciser aussi que le public en lui-même avait le fou-rire facile durant toute la séance, et les traductions foireuses de Waka ont pas aidé (no spoil, le “A l’époque, j’étais une vilaine fille” de Sakura, où la salle n’en pouvait plus, exemple parmi tant d’autres).

            Donc haters peut-être, mais je pense surtout que la plupart venaient pour se marrer entre potes et que GGO plus particu’lièrement en a payé les frais, les séances de ciné teen-moviesques lambdas en somme.

          3. C’est pas si mal que ça non plus, quand tu compares avec par exemple une séance bateau de film d’horreur bourré de prépubères dans un Gaumont Pathé, il y a une bien meilleure ambiance au GR. C’est la tenue au cinéma francophone en globalité qui devient un problème.

            Puis c’est personnel, mais à mon sens, le voir sur tv ne rendra jamais la même sensation que sur grand écran (anecdotiquement dans la plus salle européenne qui plus est). Je regrette pas en tout cas et compte bien aller voir HF 2 et 3, c’est surtout les points de vente goodies qui sont clairement à chi*r. Mais tout est toujours mieux que la JE, ça c’est indiscutable.

          4. Personnellement, je trouve que l’ambiance est sympa. Il ne faut pas s’imaginer que le public réagit en permanance. C’est seulement dans les moments impressionnants ou lors des gags et fan service. Et c’est sûr que les conditions sont bien meilleures que chez moi devant mon PC 15′

            Les traductions étaient effectivement louches par moments. Je me demande si il y a autant de sous-entendus en japonais.

          5. Ouais enfin soyons francs, parfois le public capte des gags là où il y en a pas. Mais oui, je dirais qu’on passe majoritairement un assez bon moment malgré quelques lourdeurs.

          6. Je me suis fait une installation cinéma l’été dernier dans mon salon, depuis je ne regarde (presque) plus rien sur mon ordi ou sur ma télé, j’ai essayé et ça n’est pas comparable, clairement. Ça n’a pas grand chose à envier à un cinéma, peut-être en dehors du son (mais ça sera mon prochain investissement). Du coup pour l’ambiance je m’en sors bien.

            Après tu parles de la “tenue au cinéma francophone” qui s’est dégradée, mais étant un fervent adepte et un fréquent visiteur des salles de cinéma je n’ai pas remarqué de tels comportements. Des gens crient parfois pendant un film d’horreur à la limite mais ce n’est pas anormal… ni un problème. Je suis même allé voir les Kizumonogatari au ciné, et il ne s’est rien passé du genre de ce que tu as décrit dans la salle. C’était à Strasbourg en revanche, pas au Grand Rex, c’est peut-être plus un problème parisien ? (on confond souvent Paris et la France, mais ce n’est pas la même chose) Ou un problème de public ? (le public d’un Kizumonogatari est-il le même que celui d’un Fate ?) Je ne sais pas…

          7. Pourtant j’ai beau lire les avis d’individus de régions diverses, les reviews allociné ou même ceux des youtubers cinéphiles (Durendal, Inthepanda, Fossoyeur and co) etc, c’est plutôt le même co’nstat qui revient, en particulier pour l’exemple des films d’horreur qui réunissent plein d’ados (j’ai pas pris cet exemple pour rien).

            Chez moi c’est pareil, et je suis pas parisien donc je saisis la nuance, aha. Si je vais à l’avant-première d’un Conjuring, Annabelle ou autre, je sais comment ça va finir. Alors à côté oui clairement, je préfère les séances Wakanim au Grand Rex. Bon si c’est un Star Wars ou autre, ça passe, là j’ai rarement ce problème. Mais tant mieux si de ton côté tu es extérieur à tout ça !

      2. J’étais à l’avant première de HF aussi. Et à part quelques scènes (notament celle où un certain servant se fait *** pour ne pas spoiler) où un fou rire/des applaudissements étaient justifiés.. c’est vrai que la séance aurait été meilleure sans débiles qui criaient pour rien =P !

        Mais voir HF même 3 mois avant la sortie bluray c’est un privilège surtout quand on attend depuis 12 ans ! (Pour ceux qui ont fait le VN à sa sortie, encore plus!)

    1. Je n’avais pas vu ça de cette manière. C’était marrant car le présentateur pensait faire une grosse annonce alors que tout le monde se doutait déjà que c’était GGO, non ?

      1. La grosse annonce c’était pas à la fin sur un autre anime ? Parce que SAO était déjà affiché sur l’écran durant le temps d’attente, et il me semble déjà annoncé.

        1. Je ne me souviens plus. C’était il y a tellement longtemps ^^. SAO était affiché mais GGO je ne crois pas. C’était quoi l’annonce du coup ? Fate/EXTRA ?

          1. On parle tous les deux bien de la projec’ de vendredi soir dernier hein ? Mdr. Fate/Extra c’est Netflix, donc non. J’me souviens qu’ils ont parlé de Grancrest Senki, mais pas sûr non plus que c’était l’info surprise pour autant.

          2. Oui vendredi dernier XD. Par contre nous ne parlions pas du même moment, tu parlais des bandes annonces et je parlais de l’annonce surprise.
            Grancester Senki est déjà diffusé depuis plusieurs semaines donc ce n’était pas l’annonce non plus. Je pense que c’était bien GGO. Je me souviens que le présentateur a fallit sortir de scène en oubliant de faire l’annonce.

          3. Je sais plus mais si l’annonce était après les crédits, j’étais déjà parti. J’ai juste vu le présentateur pour l’interview de l’équipe et teaser le film. Et vu que le fou-rire sur GGO c’était pendant les BA

          4. L’annonce était avant le film. Après les crédits il y avait une scène post générique puis l’annonce du deuxième film. La scène post générique était intéressante dommage que tu aies dû partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *