L'anime Mahou Shoujo Ikusei Keikaku, daté au Japon

L’anime Mahou Shoujo Ikusei Keikaku, daté au Japon

C’est sur le site officiel que nous apprenons la date de diffusion de l’anime, Mahou Shoujo Ikusei Keikaku (Magical Girl Raising Project) !

Mahou-Shoujo-Ikusei-Keikaku-Visual-ArtLa série animée débute le 01 Octobre 2016, au Japon & en France (crunchyroll.fr).

Genre : Shonen, Survival/Magical-Girl, S-F/Fantasy

Synopsis Roman (provisoire) :

Le mystérieux jeu Magical Girl Raising Project sur les réseaux sociaux permet à 1 fille sur 10 000 de gagner de vrais pouvoirs de magical girl.

Les adolescentes qui sont chanceuses réalisent enfin leur rêve et jouent les justicières dans les rues.

Mais un jour, les administrateurs du jeu annoncent qu’il y a trop de Magical Girls dans une zone et qu’elles doivent être réduites de moitié pour la sécurité.

Ainsi débute un jeu de survie implacable et sans merci entre 16 filles dotées de pouvoirs magiques.

Annonce Vidéo :

Staff Animation :

Auteur : Endou Asari
Studio : Lerche
Réalisateur : Hiroyuki Hashimoto (Gochumon wa Usagi Desu ka?)
Scénariste : Takao Yoshioka (saga High School DxD, Shigatsu wa Kimi no Uso)
Character Design : Yukiko Aikei (Accel World, Shigatsu wa Kimi no Uso)

Le roman Mahou Shoujo Ikusei Keikaku de Endou Asari a débuté en 2012 aux éditions Takarajimasha et dénombre actuellement 10 tomes reliés, au Japon.

Une adaptation en manga de Endou AsariEdoya Pochi (dessinateur) a débuté en 2015 aux éditionsKadokawa et dénombre actuellement 2 tomes reliés.

Mahou-Shoujo-Ikusei-Keikaku-manga-extrait-001

Mahou-Shoujo-Ikusei-Keikaku-manga-extrait-002

sources : mahoiku.jp, yaraon

© Endou Asari, Edoya Pochi/Takarajimasha/Kadokawa Shoten/Mahou Shoujo Ikusei Keikaku Project

Articles Similaires :

33 Comments

  1. Moi qui m’attendait à un madoka-like un peu déçu vu les dessins enfantins, il aurait fallu un peu plus de sombre pour être crédible mais à voir car les trailer de madoka était similaire donc je donnerait sa chance à l’anime 🙂

  2. Ouais si “ça”, c’est sombre, je me permets d’avoir un doute. Au final, y aura pas de morts (encore moins visibles à l’écran) et ça va finir en shônen moe rigolo à 2 balles.

  3. Ca a l’air d’être un survival plus qu’un magical girl en fait… ca veut surtout attirer les fans des 2 genres je suppose. Enfin bon, pourquoi pas, si c’est bien foutus, j’aime bien les survival game, mais si ça se démarque pas, je dropperai.

    1. Probablement que c’était plus branché filles avant :

      – Futari wa Precure ;
      – Tokyo Mew Mew ;
      – Salior Moon ;
      – Cutie Honey ;
      – Shugo Chara ;
      – etc.

      Fate/kailed liner PRISMA ILLYA, c’est 3/4 pour les mecs et 1/4 pour les filles.

      Tu as les toilettes filles/garçons, mais dans les animés, t’as aussi les mixtes,
      mais c’est pas pour autant que les mecs et les filles s’y retrouvent…

      1. Un truc moe qui s’avère bien plus sombre.
        Après Madoka, ça reste un anime avec d’excellentes thématiques, un excellent développement des personnages et un travail sur la personnalité humaine très recherchée (et rajoutons à ça une direction artistique et une animation plutôt bonnes). Donc suffit pas de faire combattre des magical girls pour espérer être au niveau de Madoka.

        1. J’ai envie de dire mouai pour le coup, dans se cas on peut dire que madoka est “dans la veine” de nanoha, car lui aussi est “sombre” ( l’histoire de testarossa par exemple)

          1. Exact mais bon Nanoha la saison 1 il n’y a pas grand chose de sombre, ça sera surtout saison 2 qui était réellement excellente.

            Mais Madoka à quand même révolutionné le genre

    1. Randomisation : Tu as tout dit.J’ajouterais que Madoka a pour lui : des osts vraimment excellentes et un scenario plus complexe que il n’y parait et avec des rebondissements ( a la fois coherentes et surprenantes ) sans oublie qu’ il a compris comment casser les codes du Magical-girl.

      1. Madoka ne casse pas les codes du MG, faut arrêter avec ça. Urobuchi a justement voulu puiser toute l’essence même de ces codes pour écrire son scénar. Et vous savez, Madoka n’est pas le premier MG “sombre”.

        1. Oh que non, parceque l’un des premier magical girl au sens propre du terme c’est Sailor Moon, et c’est quand même pas choupie kawai non plus. Si en plus tu fait le lien avec Cutie Honey qui est un peu la “mère” de Sailor Moon, c’était pas jouasse non plus ^^’.

          1. Ulysop > Oui il y a ça, il y a aussi le fait que dans les deux cas c’est une commande de la Toei à la base, que Sailor moon est sortie 20 ans après Cutie Honey et le fait que Usagi à ses début peut ce transformer en écolière, infirmière ect ect, comme une certaine Honey Kasiragi et ces multiple transformation, le coté “sexy” des transfo justement et la catch phrase, guerrière de l’amour tous ça, tous ça ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *