L'anime Fruits Basket 2019 en Promotion Vidéo 2 | Adala News

L’anime Fruits Basket 2019, en Promotion Vidéo 2

C’est sur le site officiel que nous découvrons la bande annonce de la seconde partie (de la saison 1) de l’anime Fruits Basket !

La série animée (63 épisodes – 3 saisons) a débuté en Avril 2019 au Japon & en France (animedigitalnetwork.fr). Il s’agit de l’adaptation complète du manga qui sera divisée en plusieurs saisons.

Promotion Vidéo 2 (Arc 2 – Saison 1) :

Genre : Shoujo, School Life/Tranche de vie, Comédie/Romance

Synopsis (wikipédia) :

Nous suivons le quotidien de Tohru Honda, une lycéenne tête en l’air, qui depuis la mort de sa mère fait preuve d’un grand courage.

Elle se retrouve à vivre chez la famille Soma en échange de s’occuper des tâches ménagères. Ainsi elle vit désormais dans la même maison que ses camarades de classe, Yuki et Kyo, chez leur cousin Shigure.

Très vite, elle apprend le secret de la famille : 13 de ses membres sont victimes d’une malédiction.

Ces personnes se transforment en l’un des 12 animaux du zodiaque chinois, et le chat, lorsqu’une personne du sexe opposé se jette à leur cou ou lorsqu’ils se sentent gênés, ou encore affaiblis. Ils redeviennent humains quelques minutes plus tard (la durée de la transformation peut varier).

Le manga Fruits Basket de Takaya Natsuki (Liselotte to Majo no Mori) a débuté en 1998 aux éditions Hakusensha et dénombre un total de 23 tomes au Japon. (disponible aux éditions Delcourt Tonkam)

La suite intitulée Fruits Basket Another a débuté en 2015 et dénombre un total de 3 tomes reliés au Japon. (disponible aux éditions Delcourt Tonkam)

Précédente adaptation en anime produit par le studio DEEN :

  • Fruits Basket : Juillet 2001 – 26 épisodes (dispo aux éditions Déclic Images)

Staff Animation :

Mangaka : Takaya Natsuki
Studio : TMS Entertainement
Superviseur exécutif : Takaya Natsuki
Réalisateur : Yoshihide Ibata (Shingeki! Kyojin Chuugakkou, Pikaia!! Saison 2)
Scénariste : Taku Kishimoto (91 Days, ERASED, Hanebado)
Chara Design : Yuu Shindou (Macross Delta, Persona 4 the Golden Animation, My Teen Romantic Comedy SNAFU S1)

source : fruba.jp

© 1998 by Natsuki Takaya / HAKUSENSHA Inc., Tokyo

Articles Similaires :

29 Comments

    1. L’anime adaptait globalement les huit premiers volumes avec l’arc de Kyou comme climax. La saison actuelle est loin d’avoir rattrapée l’adaptation de 2001 et devrait se terminer à peu près au même moment, ayant le même rythme quasi à l’épisode prêt.

      Ça va être dur de faire mieux car… bah parce que ces épisodes sont géniaux simplement. Dans les épisodes 23 à 26, Daichi proposait une réal irréprochable avec des idées de mise en scène fabuleuses et une ambiance sombre et atmosphérique. Même aujourd’hui, on atteint rarement une telle maîtrise de la scénographie dans ce genre d’anime. J’aime bien le remake mais je les vois mal surpasser un tel niveau.

      Et pareil pour l’écriture… Toutes les scènes originales (la scène du cimetière avec Uo et Hannah, le dialogue entre Tohru et Akito puis Shigure…) intensifient incroyablement les enjeux et la situation des perso par rapport au manga… Quelque chose qu’on ne retrouvera probablement pas dans la nouvelle adaptation, qui prendra sûrement moins de liberté pour mieux coller à la version originale, et qui ne dispose pas de la problématique de “co’nclure en beauté” puisque les saisons suivantes sont déjà certifiées.

      Vraiment, je ne demande qu’à me tromper et à être surpris, mais quand je visio ces épisodes, j’ai du mal à les imaginer faire mieux…

      1. Il est vrai que j aime l animation qui est propre, mais le chara design me chagrine.. j adorais l atmosphère du premier et les musiques, j ai beaucoup pleurer et rigoler dans l ancienne version celle ci pour le moment je ne ressens rien …
        Déjà j ai bien peur que même en 63 épisodes, ils n adaptent pas tout vu la lenteur d adaptation ( c est pas que c est lent loin de la c est corrrecte ) c est juste qu avec un petit calcul on peut vite imaginer que les 23 volumes seront difficilement atteints …

      2. Ils adapteront l’intégralité, ce avec quoi 63 épisodes est suffisant. Je dirais même que c’est le rythme idéal. Ça a été ma première surprise de co’nstater qu’ils prenaient leur temps et le nombre d’épisodes nécessaires pour une adaptation correcte sans rush. Une production qui garantit 5 cours avant même la diffusion de l’anime c’est quasi surréaliste aujourd’hui.

        1. pourtant on est a un rythme de 3 tomes en 12 épisodes avec un calcul simple, on voit que si ils continuent sur ce rythme seul 15 tomes seront adapter sur 23…

          1. Non, le premier cour adapte globalement les 4 premiers volumes. Mais je comprend pas vraiment tes stats comme si une adaptation restait monolithique chapitre par chapitre, surtout que l’adaptation intégrale du manga est co’nfirmée.

            1. ba c est simple il suffit de voir le nombre de chapitres adapter par épisodes … une adaptation intégral c est pas une adaptation ou y a un manque même si c est juste 5 tomes ^^ ou alors ils vont zapper une bonne partie entre le tome 15 et le tome 19 qui était soulant a suivre en manga mais pour moi le rythme est bien mais c est le nombre d épisodes qui me fait peur …

            2. Tu y vois un manque car oui en effet t’es trop simpliste dans ton raisonnement. Tu veux prouver quoi avec un bête produit en croix lol ? Dans un récit le rythme n’est pas co’nstant, ça serait complètement débile de leur part d’adapter 4 tomes tous les 12 épisodes, si le rythme venait à accélérer ou décélérer.

  1. Ce remake est vraiment superbe. Surtout avec le dernier épisode qui a montré des scenes que le précédent anime n’a jamais tourné. Vivement la suite !

      1. La romance n’est pas le plot dominant de Fruits Basket le considérait ainsi c’est de la mauvaise fois
        Ça parle d’ados qui essaye se demerdait dans la vie malgré leur traumas et difficulté qu’ils doivent affronter.

        1. Moi, je parlais d’amour au sens large, la romance en fait partie,
          mais aussi l’attitude bienveillante des personnages…

          C’était une façon de résumer l’atmosphère ambiant de l’animé,
          du moins, pour son côté un peu caricatural…

          j’ai pas cité les points forts de l’animé,

          qui tournent quand même pas mal autour de Tohru,
          qui va tout arranger grâce au pouvoir de l’amour…

      2. Ce que je veux dire, c’est que l’animé fait gnangnan à certains égards.

        Un animé où l’héroïne est pas un modèle de femme effacée
        avec que des mecs un peu fragiles autour,

        juste pour montrer que la beauté intérieur est mieux.

        Le simple fait de dire qu’un seul épisode est bien meilleur qu’un autre
        prouve plutôt le manque de contenu qu’il y a pu y avoir jusqu’ici,
        à force de faire venir des personnages un peu bidon
        et de trop traiter le triangle amoureux…

        Je ne vais pas décortiquer Fruits basket, tout n’est pas noir ou blanc,
        Tohru n’est pas faible, mais elle n’a pas un grand caractère…

        C’est pas le type de shoujo qui généralement renvoie à la comédie et l”action,
        mais plutôt celui d’un certain fan service et passivité…

        Les génériques dictent la ligne de conduite,
        j’ai même pas à expliquer l’atmosphère…

        Bref, les shoujos ne sont pas tous pareils, car y en a qui sont plus tout public,
        et d’autres qui sont plus fleur bleue…

      3. FB date quand même de 98, ce côté “caricatural” ne l’était pas tant que ça à l’époque. Je n’irais pas jusqu’à dire que le manga était novateur en son temps, mais il a quand même participé à populariser ce que sont devenus ces “clichés” aujourd’hui. C’est un peu comme si on reprochait à Asuka d’être trop tsundere dans Evangelion.
        Je trouve les interactions entre les personnages assez bien écrites et développées pour que ce soit plus subtil qu’un simple “pouvoir de l’amour”, et le côté feel good assumé de l’oeuvre en fait souvent une force, notamment parce qu’il co’ntraste avec les scènes dramatiques dans lesquelles on se sent plus impliqué, et qui révèle des backgrounds toujours un minimum fouillés. Évidemment, ce n’est que mon avis. Pour les énièmes apprioris que je lis sur les shoujou en revanche, je n’arrive jamais à donner de crédit à ce genre de propos tant c’est toujours généralisé et hyperbolisé à l’extrême…

        1. Pour moi, le fait qu’un animé se démode est plutôt à charge qu’à décharge,
          c’est justement parce que ça se démode que ça fait tâche…

          Il ne s’agit pas de critiquer l’animé de 98,
          que j’avais bien apprécié…

          mais si c’est juste dû au fait que ça s’est démodé,
          ne fallait-il pas modifier certains choses ?

          Une autre façon de le dire est que j’ai une hypothèse, qui est plus un ressenti,
          le remake utilise un autre dessin, l’esprit glisse vert autre chose…

          Je ne sais pas si c’est une volonté qui se voit à travers les génériques
          ou si c’est juste le fruit du hasard ou de mon souvenir idéalisé…

          Un peu comme ce fut le cas avec D.Gray-man Hollow,
          où le dessin change déjà pas mal de choses…

          Perso, j’en ai le souvenir d’un animé aux couleurs froides et extrêmement lent,
          – soi-disant que la lenteur est le propre de l’esprit japonais –

          ce qui crée une atmosphère qui est en lien avec l’histoire des Soma.

          Un peu comme un poème qui utilise des couleurs ou sonorités
          qui renvoient au contenu du texte…

          Sinon, je suis d’accord, c’était pas le meilleur animé, c’était pas le pire,
          c’était différent et même intéressant,

          on voyait déjà un peu le côté shoujo qui fait hérisser les poils des mecs,
          qui se lamentait moins des shoujo en voyant Fruits Basket.

        2. Les clichés évoqués restent actuels, FB n’a rien de démodé, il reprend en toute logique des modèles de perso d’animes qu’il a lui même popularisé, ce n’est pas quelque chose qu’on peut “moderniser” dans une adaptation qui se voudrait fidèle (et qui a déjà modernisé plusieurs choses, comme le chara). Et de toutes façons, s’arrêter à ça c’est passer à côté du propos de l’oeuvre, car encore une fois, au-delà de ce que les personnages représentent à la surface, ils se révèlent suffisamment fouillés et bien écrits pour justifier de ce “faux semblant”, et changer ça ce serait dénaturer l’oeuvre.

          Ensuite, de la même manière que pour DGM Hallow, le style graphique a ici été co’nçu pour mieux coller avec l’évolution visuelle du manga, là où l’anime de 2001 était plus similaire avec les premiers tomes qu’il adaptait à l’époque. Tout ce qui renvoi à la colorimétrie ou la photographie est en revanche évidemment liée à l’époque.

        3. Ce qui suit a probablement déjà été dit,
          si c’est le cas, vous m’excuserez…

          Mon but, c’est pas de dire que la nouvelle version est nulle,
          mais pour moi, ça reste caricatural…

          C’est toujours bien de préciser les circonstances,
          que je ne conteste pas d’ailleurs…

          Pour D.Gray-man Hallow, c’est pas pour autant que je respecte le choix,
          on a fait des héros des playboys, et la fille devient androgyne…

          Pour Fruits Basket, je ne sais pas si c’est les changements, ou mes souvenirs,
          mais ça ma paraît moins dramatique…

          L’humour, lui, est tombé à plat, là aussi, je serais pas si formel.

          Quand tu changes certains choses, tu risques de changer l’esprit de l’œuvre,
          mais est-ce ça ou le fait que ça a pris un coup de vieux,

          voilà mon interrogation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *