Le film animation Fate/stay night Heaven's Feel diffusé à Paris - Adala News

Le film animation Fate/stay night Heaven’s Feel diffusé à Paris

C’est par le biais de Aniplex & Wakanim.tv que nous apprenons la projection spéciale en France du film animation Fate/stay night [Heaven’s Feel] I. presage flower !

Le film sera diffusé en VOSTFR le 02 Février 2018 à 19h au cinéma le Grand Rex à Paris en France.

A cette occasion les spectateurs pourront rencontrer le réalisateur Tomonori Sudo ainsi que plusieurs membres du Staff Animation.

30 places VIP à 65€ sont également mis en vente avec un booklet officiel offert et un shikishi exclusif à faire dédicacer de la main de l’équipe du film lors d’une rencontre privée.

Genre : Seinen, Action, Tragédie, Fantastique

Synopsis – Fate/Stay Night :

Heaven’s Feel est le dernier scénario Fate/stay night qui explore les secrets de la Guerre du Saint Graal ainsi que le très sombre passé de Matou Sakura et son point de vue sur la Guerre.

L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Emiya Shiro, un lycéen capable d’analyser la structure des objets grâce à la magie.

Enfant, Emiya fut témoin du dénouement tragique d’une guerre occulte opposant 7 magiciens et leurs servants (serviteurs) qui détruisit son quartier.

Recueilli par un magicien, désormais décédé, Emiya est devenu un jeune garçon solitaire capable de réparer les objets par instinct et de lancer quelques sorts.

Cependant, sa vie bascule quand il fait partie des 7 Magiciens qui doivent s’entre-tuer dans la nouvelle Guerre Sainte. C’est ainsi qu’il rencontre son servant, Saber, une redoutable épéiste.

Trailer 2 – sous-titré anglais :

Adaptations Animes :

  • Fate/Stay Night TV : 2006 – 24 épisodes – studio DEEN (licencié aux éditions Kazé)
  • Fate/Stay Night Unlimited Blade Works : 2010 – film animation – Studio DEEN (licencié aux éditions Kazé)
  • Fate/Stay Night Unlimited Blade Works TV : Octobre 2014 & Avril 2015 (2 saisons – 25 épisodes) – studio ufotable

Le manga Fate/Stay Night de Type-Moon & Nishiwaki Datto a débuté en 2006 aux éditions Kadokawa et dénombre un total de 20 tomes reliés, au Japon. (licencié aux éditions Pika)

Staff Animation :

Auteurs : Kinoko Nasu & Type Moon
Studio : ufotable (Fate/Zero, The Garden of Sinners)
Réalisateur : Tomonori Sudou
Scénariste : Akira Hiyama (Fate/Stay Night UBW TVs, Fate/Zero)
Character Design Original : Takashi Takeuchi (saga Fate/, The Garden of Sinners)
Chara Design : Atsushi Ikariya (Fate/Stay Night UBW TVs), Hisayuki Tabata (Fate/Stay Night UBW TVs)& Tomonori Sudou (Fate/Stay Night UBW TVs)
Directeur Artistique : Koji Eto (Fate/Stay Night UBW TVs, Fate/Zero, Psycho-Pass S1)
Musiques : Yuki Kajiura (Fate/Zero, ERASED, saga Madoka Magica)

source : wakanim.tv

© TYPE-MOON/ufotable/FSNPC

 

Articles Similaires :

37 Comments

  1. Une sortie ciné avec projection internationale dans toutes les régions aurait été préférable comme pour S.A.O Ordinal Scale.

    La total déception provenant des éditeurs frenchies comme à son habitude… 🙁

    Cdt. T_T

  2. J’aurais aimé ne pas savoir ! Encore un film d’animation jap’ que je vais rater, ne prenant pas la/les place(s) à temps…

    P.S : La 2nde image… THE FAK ?

    1. “En fonction du succès des ventes des places sur Paris, nous envisagerons des projections dans d’autres cinémas. Rien n’est encore déterminé!”

    2. Certaines associations et certains salons en province ont pu difuser des films en partenariat avec Crunchyroll ou AllTheAnime.
      Si j’habitais en province j’essaierai donc de créer ce genre d’association dans ma ville. ça me semble réalisable car les éditeurs semblent chercher des partenariats en province et que les cinémas indépendants et municipaux cherchent des programmations originales pour se distinguer des grosses chaînes de distribution.

        1. Faut quand même préciser que Crunchyroll a beaucoup plus de moyens que Waka. C’est les monstres du marché américain et mondiale donc c’est forcément plus facile pour eux.

      1. Plus la licence est connue et plus le plusblic se montre réceptif. Pour l’anecdote j’ai été voir SAO avec un copain qui n’avait jamais regardé la série avant. Voici en résumé sa réaction : “Parfois le plublic réagissait et je ne comprenais pas pourquoi et parfois le héros était super classe mais personne ne réagissait, j’étais un peu perdu”.

    1. “Il existe deux cancers dans le milieux de la japanimation, le weeboo (généralement otaku revendiqué) et l’élitiste (reconnaisable par son mépris face à la “masse”).” ~ Pierre Bourdieu.

      1. je suis pas du tout élitiste ‘-‘ je suis pas la à revendiquer tel ou tel série pour me sortir du lot ‘-‘ déjà que j’aime pas le cinéma à cause des bruits ambiant et du non respect des spectateur habituellement (personne sur le téléphone ou qui discute) mais au niveau d’la japanim vu le public de base c’est vraiment plus que tiltant…

        après si ta jamais était voir un film d’animation au cinéma (récent) tu peux pas trop comprendre après si t’y a était et que tu n’a eu aucun problème sois ta eu d’la chance sois désolé pour toi mais tu fait partie des mauvaises personnes

        1. J’te comprends, mais tu sais, y’aura toujours un abruti pour huer et crier dans la salle pour faire l’intéressant.. bref j’ai réservé.. en espérant (sans trop d’espoir), qu’il n’y aura personne pour perturber ce moment sacré =D !

        2. Ah ok, je pensais juste que tu crachais sur les weeb pour leur inculture, sinon je suis d’accord que c’est hyper génant les gens qui interviennent lors des films.

          1. non mais quand j’parle de weeb c’est que c’est souvent une grosse communauté présente lors des films et j’en ai déjà eu qui crier les phrases en japonais et s’marrer juste après… et à plusieurs reprise juste parceque olala c’est styler parler japonais (ou autre hype bullshit du genre)

            ‘-‘ après perso j’m’en fou des weebs/otaku/c’que tu veux perso je suis avec ma passion de mon coter après les autres j’m’en balance

    2. Pareil… Déjà qu’avec certains blockbusters type “comics movies” c’est déjà soulant (et pourtant c’est pas les gosses le problème) quand j’y vais trop tôt après sa sortie…

    3. Ce n’est pas aussi extrême. Et puis c’est aussi ça le ciné, partager ses émotions sur l’instant entre les fans.

      C’est tellement rare d’assister à des représentations cinés de films d’animation alors autant ne pas se priver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *