Pourquoi Mamoru Oshii (Ghost in the Shell, Patlabor, Sky Crawlers) ne fait plus d’Animes ?

C’est sur le site japonais Nico Nico News que le réalisateur Mamoru Oshii a révélé pourquoi il ne souhaite plus faire d’animes !

Ghost-in-the-Shell-image-7894Mamoru Oshii est notamment connu pour être le réalisateur du célèbre film animation Ghost in the Shell (1995), Ghost in the Shell 2 (2004), les films animation Patlabor ou encore Sky Crawlers L’Armée du Ciel (2008).

Depuis son dernier film animation de 2008, Mamoru Oshii (64 ans) s’est écarté de l’animation pour se consacrer à la réalisation de films live.

Sky-Crawlers-image-789Le réalisateur a expliqué son choix lors d’une interview :

“Faire de l’animation est un travail d’artisan.”

“Je suis le genre de personne qui veut faire les choses à 120% et cela peut ruiner le travail de mes collègues (ceux à d’autres postes), alors faire un anime à 90% de son potentiel est peut être mieux pour tout le monde.”

En clair, Mamoru Oshii se donne toujours à fond pour atteindre la perfection dans son travail ce qui l’amène à faire face à beaucoup de contraintes (que ce soit auprès de ses collègues, en terme de budget ou bien de délai).

Et il ajoute que le nombre de personnes au Japon capable de faire un travail de perfection représente de nos jours moins de 5% des professionnels du milieu.

“Aujourd’hui, la nouvelle génération d’animateurs est plus individualiste et le public apprécie la qualité de leurs animes mais ils restent incapables de faire le travail épuisant que faisait leurs prédécesseurs plus âgés (tant sur le contenu du scénario que sur le détail de la réalisation).”

“La principale raison pour laquelle j’ai cessé de faire des animes, c’est parce que les gens avec qui j’avais envie de les réaliser, disparaissent (décès/retraites…).”

Trailer Ghost in the Shell (1995) :

Le dernier film live en date de Mamoru Oshii se nomme GARM WARS The Last Druid et est sorti en 2014.

Trailer :

sources : nico nico news, kotaku

© Mamoru Oshii/Ghost in the Shell Project/Sky Crawlers Project

29 Commentaires

  • ossan66
    1 juin 2016 - 19 h 50 min | Permalien

    L’animation japonaise se meurt vraiment.

  • pp
    31 mai 2016 - 12 h 11 min | Permalien

    Moi, ce que j’ai compris, c’est que les gens ne portent aucun intérêt au scénario,
    de ce fait, je ne comprends pas pourquoi on cite Ghibli ici…

    • mikadoanri
      31 mai 2016 - 12 h 13 min | Permalien

      Où veux-tu en venir?

      • pp
        31 mai 2016 - 12 h 40 min | Permalien

        Un film ne dure que 1 h 30, c’est assez courant dans un film de sortir les meubles,
        Ghibli n’y échappe pas…

        Il y a une différence entre Princesse Mononoke et Laputa,
        Laputa, ça maque de contenu, prévisible…

        Je pense que les gens sont sensibles à un certain univers,
        Le voyage de Chihiro, où j’ai rien retenu d’essentiel…

        un peu comme la fille qui bondit dans le temps, qui n’était pas mal,
        je sais, c’est pas Ghibli, mais qui manque un peu de réflexion,
        d’imprévu, de fantaisie…

        Ghibli, c’est des histoires très sérieuses des vieux pots de grand-mère,
        l’histoire du petit chaperon rouge, c’était bien quand j’étais petit.

        Bref, le sujet ici n’est pas de critiquer Ghibli, même si j’aime pas trop,
        mais de dire qu’au niveau du scénario, c’est assez banal…

        Là où certains diront que Le Laputa ou Le Voyage de Chihiro est le meilleur,
        moi, je dirais que c’est plutôt le plus mauvais…

        L’histoire avec les chapardeurs, c’est une histoire connue,
        je vois pas ce que Ghibli y a ajoutée…

        • Madoka
          31 mai 2016 - 15 h 47 min | Permalien

          Pour le voyage de chihiro, il y a plusieurs niveaux de lecture du scenario. C’est pour cela que c’est l’un des films les plus interessants de Ghibli. Je t’invite a lire une analyse du film si tu veux en savoir plus (celle du site Buta Connexion par exemple).

        • mikadoanri
          31 mai 2016 - 16 h 24 min | Permalien

          Bon déjà les films durent plutôt aux alentours de 2h.

          En tout cas c’est bien la première fois que je vois quelqu’un considérer Ghibli comme un studio banal.
          Laputa n’est pas prévisible du tout et raconte l’histoire d’une jeune fille qui refuse le destin auquel on l’a soumise. Encore très jeune, elle n’arrive pas à assumer le poids de ses responsabilités.
          Chihiro raconte l’histoire d’une petite gâtée au mauvais caractère qui par des aléas (j’évite de spoil) est contrainte de quitter son foyer (ses parents) de travailler seule pour subvenir à ses besoins.
          A une heure où le féminisme au Japon est sous son plus mauvais jour (les harems et ecchis pullulent hein?) je trouve que Ghibli faisait de son mieux pour montrer les femmes/jeunes filles sous un autre aspect que ce qu’on nous montre habituellement dans les mangas et partout ailleurs.
          Ghibli à travers ses histoires fantastiques aventureuses nous montre aussi énormément de moments du quotidien. Voilà les raisons qui font que ce studio est très apprécié.
          Je te recommande “Si tu tends l’oreille”, un film qui décrit très bien ce que je dis juste en haut. Il m’a personnellement beaucoup ému pour son ton mélancolique que l’on ressent devant les doutes et les craintes de l’héroïne par rapport à son avenir (études, amour). Le tout est mêlé à de sympathiques musiques très mémorables comme la célèbre chanson “country road!”

          A mon avis Mamoru Oshii est plutôt fatigué de voir chaque semaine à la télé l’épisode de OP entre autres et se demande comment de tels contenus peuvent exister 🙂

          • Dracnard
            1 juin 2016 - 2 h 10 min | Permalien

            @mikadoanri, les persos féminins ne sont guère des filles voyont à ton âge tu devrais savoir ce qu’est un personnage 🙂

          • ro
            1 juin 2016 - 9 h 54 min | Permalien

            Si tu tends l’oreille, Princess Mononoke, j’ai beaucoup aimé,
            le Chateau Ambulant, ça va aussi…

            J’ai pas dit que j’aimais rien, mais de manière générale,
            vu le nombre, il y en a dont le scénario…

            C’est pourquoi je disais que c’est pas une référence,
            si le film dure longtemps, il me faut du contenu…

            surtout Laputa, qui pour moi meuble pas mal et est prévisible.

            Tes arguments évoquent juste d’autres faits,
            ce n’est pas vraiment contradictoire.

            Les harem ecchi, je ne dis pas le contraire, c’est un bon exemple;
            mais c’est pas parce qu’il n’y en a pas que le contenu y sera…

  • Kerberos
    31 mai 2016 - 8 h 15 min | Permalien

    Bah je pense que c’est bien plus la faute aux producteurs et investisseurs qu’aux animateurs. C’est justement les animateurs qui se plaignent en premier des contraintes de temps imposées, comment faire un bon anime scénarisé avec une belle animation si on leur oblige à speeder un max pour faire la diffusion TV au plus tôt sous peine de se retrouver au chômage…

    Le jour où un investisseur téméraire ouvrira un studio sans contrainte de temps ni de budget, là on l’aura le successeur de Ghibli.

  • slinder75
    31 mai 2016 - 0 h 12 min | Permalien

    Personnellement je préfère l’animé car vue la bande annonce de ce film, sa fait trop film amateur je ne voie pas comment vendre ce genre de film, ensuite je regarde de mon point de vue Européen, les Japonais on un autre gout des choses

    • Dracnard
      31 mai 2016 - 1 h 34 min | Permalien

      Ou peut être pas, à ce que je sache tu ais européen pas japonais 😛

  • anonyme
    30 mai 2016 - 21 h 58 min | Permalien

    En même temps vu la production impossible d’animes à l’année, c’est normal qu’ils ne soient pas faits au maximum des capacités du personnel. Les pauvres, ils y laisseraient la vie xD
    Le problème vient surement plus du système que des gens qui y travaillent.

  • Negi
    30 mai 2016 - 19 h 02 min | Permalien

    Il a tellement raison et je trouve ça tellement dommage. Avec les outils de maintenant on pourrait faire de si belles choses. Mais bon, la cible c’est les otakus no brain à présent qui claquent en produits dérivés.

  • blop
    30 mai 2016 - 18 h 41 min | Permalien

    Ouais, je peux le comprendre. Non, je le comprends. On a l’impression aujourd’hui et pas qu’au japon que du moment que les choses sont à peu près correctes, passables et vendables surtout, alors inutile d’aller plus loin, d’approfondir, de se donner à fond. La société telle qu’elle est aujourd’hui et le marché tel qu’il est maintenant a entaillé la passion et l’envie. Collective principalement, -dans l’équipe y’en a toujours qui veulent rien faire-, or faire de l’animation tout seul, c’est impossible.
    Il y a du regret et de la tristesse quand il parle. Ce constat l’a découragé quelque part.
    Heureusement, il reste encore des acharnés et des mordus du travail bien fait, ajouté de bons créateurs et d’ailleurs c’est à eux que l’on doit les rares pépites produites chaque année dans l’animation. Et je pense qu’il en sera toujours ainsi. SI la tendance générale préfère les billets au risque de créer quelque chose de différent mais de grand, il y aura toujours des rêveurs pour nous transporter le temps d’un livre ou d’une musique ou ici d’une série ou d’un film dans leur imaginaire.

  • ulysop
    30 mai 2016 - 17 h 53 min | Permalien

    dommage, mais en gros il affirme que la japanimation c’est vraiment dégradé ( du moins le personnelle)

    • 30 mai 2016 - 17 h 59 min | Permalien

      Il a pas tord

      • ulysop
        30 mai 2016 - 18 h 03 min | Permalien

        j’ai pas dit le contraire et tu remarquera que j’ai dit “affirme”

        • Kobura
          30 mai 2016 - 18 h 10 min | Permalien

          Il a pas dit que t’avais dit le contraire

    • Ulysop
      30 mai 2016 - 18 h 12 min | Permalien

      Enfin c’est pas pour autant que je vais faire mon élitiste ou cracher sur la japanimation d’aujourd’hui

      • jagguerjack
        30 mai 2016 - 18 h 40 min | Permalien

        oui mais c’est vraiment triste T_T

    • pp
      30 mai 2016 - 19 h 12 min | Permalien

      “et le public apprécie la qualité de leurs animes[…]
      tant sur le contenu du scénario que sur le détail de la réalisation”

      J’ai l’impression qu’il dit la même chose que moi,
      peut-être lui donnera-ton plus de crédit ^_^

      • ulysop
        30 mai 2016 - 19 h 34 min | Permalien

        bah après c’est pas pour autant qu’on a que des truc nul, il dit pas qu’ils font de la mer**, il dit qu’ils se donne pas vraiment a fond, donc ce qui donne qu’on a rien de vraiment exceptionnelle

      • ulysop
        30 mai 2016 - 19 h 35 min | Permalien

        puis après en regardent une oeuvre on cherche vraiment un truc poussé donc voila

  • Droupp
    30 mai 2016 - 17 h 17 min | Permalien

    Et personne pour reprendre le flambeau hein ? triste.

    • mikadoanri
      30 mai 2016 - 19 h 53 min | Permalien

      Mêle Ghibli disparait petit à petit :/

      • pp
        30 mai 2016 - 20 h 11 min | Permalien

        Ghibli, leur scénario, c’est du robot à faire des sushis.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    RECOPIER LES NOMBRES DU CAPTCHA POUR VALIDER VOTRE COMMENTAIRE : *