Hausse du suicide chez les jeunes, au Japon


Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 215

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 216

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 217

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 218

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 215

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 216

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 217

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 218

C’est par le biais des statistiques de la police japonaise que nous apprenons que le nombre de suicides au Japon a plus que doublé ces 4 dernières années !

Les causes du suicide au Japon englobe principalement la difficulté de trouver un emploi. Le nombre de suicides atteint plus de 30 000 victimes par an ces dix dernières années.

2010 : 31 690 suicides soit 6 fois plus que le nombre de personnes tuées sur les routes.

On dénombre une augmentation de 250% chez les personnes de moins de 30 ans par rapport à 2007 atteignant le chiffre de 159 victimes, en 2011.

Sur les 159 personnes : 52 étaient des étudiants dont 41 à l’université et 4 au lycée.

La Police a déterminé les motivations des victimes en enquêtant auprès de leur famille et se basant sur le contenu de leur note de suicide.

La crise financière et la récente vague de catastrophes (mars 2011, fukushima) sont les causes indirectes de cette hausse de suicide. La cause direct étant la difficulté pour ceux n’ayant pas de diplôme universitaire à trouver un emploi.

Le plan de carrière et le futur d’un japonais a toujours été déterminé par deux facteurs :

  • De très bons résultats aux examens pour entrer dans une bonne université.
  • La promesse d’une embauche lors de leur dernière année universitaire qui leur assure un emploi dès leur diplôme en poche.

En conséquence, la pression dans ces deux facteurs est incroyablement intense, et plus encore, lorsque les offres d’emploi pour les diplômés sont rares et les salaires affreusement bas. Le nombre croissant de jeunes qui ne deviennent pas Salary Man ou Fonctionnaires tombent dans la catégorie des Freeters ou NEET (petits jobs mal payés, célibataires parasites, etc…).

*Freeter désigne les personnes âgées de 15 à 34 ans employées à temps partiel pour des petits boulots ou sans emploi, à l’exception des femmes au foyer et des étudiants.

*NEET concerne principalement des adolescents introvertis refusant de s’insérer dans le système éducatif, mais aussi des adultes refusant toute vie sociale, et renfermés sur eux-mêmes.

Cette déchéance pousse les jeunes à se suicider plutôt que de vivre une vie qu’ils considèrent humiliante.

sources : itai news

Articles Similaires :

27 Commentaires

  • Pingback: Mon grand-frère est un neet

  • Rogdal
    17 mai 2012 - 23 h 29 min | Permalien

    Cette article ne m’étonne pas ! Le Japon subit de plein fois au moins 30 ans de politique libérale et de contrôle totale sur la population (et c’est surtout ce 2ème point qui est inquiétant). Il était prévisible qu’en temps de chaos et de crise, le Japon aurait eu une hausse drastique des suicides. Un contrôle trop grand et un code disciplinaire trop fort (cf commentaire de l’article « le sexe, un enjeux national ») rend malheureux une population.

    Pour moi, le problème n’est pas de savoir quel groupe se suicide, si c’est les neets, les punks, les freeters, etc… mais plutôt comment le Japon va réagir ! Va-t-il commencer à changer cette société codifié à l’extrême ou au contraire continué dans cette logique (par cupidité libérale) ?

    J’ai beaucoup rigolé en voyant certains commentaires : vous inquiétez pas le Japon va pas disparaitre^^ Dans le pire des cas on aura une belle révolution nippone et des migrations de japonais. Leur société ne disparaitra pas. Elle évoluera mais gardera son histoire, ses loisirs, ses coutumes, etc…

    Enfin, je pense que le gouvernement nippon est forcé de penser aux jeunes (tout comme en France) ! Regardez des élections vous verrez : ils font des promesses, les cajolent, les flattent… tout simplement parce que c’est la génération future et que c’est aussi les premiers à prendre les armes (mais bon^^)

    Je suis aussi d’accord avec Sora-san^^

  • sora-san
    17 mai 2012 - 12 h 47 min | Permalien

    japon = système éducatif élitiste au bord de l’aliénement + un monde du travail qui prône le sacrifice de soi, très peu de vie de famille (d’ailleurs c’est peut être une cause du déclin démographique) voir même très peu de vie si ce n’est pas de mourir d’épuisement au boulot, toutes ces choses tout le monde les connaissaient avant même la l’arrivé de la vague japanime dans le monde de la toile et du développement de la culture japonaise dans le monde et c’est peut être justement ça qui nous fait oubliées là ou nous mettons les pieds car le japon ne changeras pas si facilement que ça, c’est peut être le système socio-économique japonais qui arrive à ses limites

  • Lilbird
    16 mai 2012 - 19 h 29 min | Permalien

    Les Japonais, une espèce en voie de disparition… Si ça continue on va les perdre…
    Où est donc passé leur courage légendaire ? Ganbare Nihon !!

    • sora-san
      17 mai 2012 - 12 h 36 min | Permalien

      de toute façon même si il disparaisse on fera avec et puis c’est tout

      • Lilbird
        17 mai 2012 - 13 h 37 min | Permalien

        T’as raison, continuons de contempler les nations qui ont tant à offrir (quelles qu’elles soient) disparaître :3 Ce sera plus divertissant que d’aller échanger avec eux 😉

  • Olyus
    16 mai 2012 - 17 h 07 min | Permalien

    L’honneur du samurai se perd….les japonais ont perdu leurs *** et osent même pas vivre leur vie.

    (Message édité : Pas de vulgarité)

    • Korpiks
      17 mai 2012 - 12 h 13 min | Permalien

      Pas de ***? Les seuls qui n’en n’ont pas ceux sont ceux qui préfère survivre dans la merde et qui refusent de réaliser qu’il ne font que prolonger leur agonie. Ceux qui passent à l’acte ne sont pas des lâches, préférer mourir que de vivre dans une vie pleine de déchéance et de déshonneur voilà un acte de bravoure!

      • sora-san
        17 mai 2012 - 12 h 51 min | Permalien

        le suicide est une fuite, honneurs et autres ne sont que des prétextes

        • Korpiks
          17 mai 2012 - 15 h 35 min | Permalien

          On peut dire que c’est une fuite mais passer à l’acte nécessite du courage.
          En quoi fuir est-il une mauvaise chose? Si c’est pour lutter en vain, à quoi bon?
          Après est-ce que rester en tant que freeters à prolonger sa souffrance c’est vraiment combattre le système dans lequel on se trouve? Dire que survivre c’est combattre n’est il pas aussi un prétexte pour éviter de dire qu’on est trop lâche pour oser passer à l’acte, qu’on a trop peur de l’inconnu?

          • Atios
            21 mai 2012 - 3 h 59 min | Permalien

            Avoir le courage de mourir c’est une chose … Avoir le courage d’affronter les autres dans le déshonneur avec l’espoir qu’un jour tout aille mieux en est une autre… Parce que autant ça peut-être faux, entre quelqu’un qui s’accroche et quelqu’un qui se suicide, je retiendrais le courageux qui souffrira peut-être plus longtemps encore mais qui aura su rester envie, malgré tout ce que le monde a pu lui envoyer….

  • natsuki
    16 mai 2012 - 8 h 37 min | Permalien

    Je ne vit pas en france donc Japan expo je peut pas y aller et y en a pas ici ensuite agoraphobe sa veut dire déjà? ^^ » (peur de la foule? ) si oui ba heu avec ma timidité oui suis un peu mal a l’aise en foule mais sa va

    • SetsunàF
      17 mai 2012 - 22 h 05 min | Permalien

      Peur des foules , lieux publics ect ^^

      entre timide ça peut donner quelque chose XD

  • yuuri
    16 mai 2012 - 7 h 27 min | Permalien

    Une société de plus en plus individualiste, une hausse drastique du nombre de suicides chez vieux et les jeunes, un gouvernement qui pense que le sexe chez les jeunes, c’est un problème qualifiable d’ « enjeu national » (cf article Adala news « Le sexe au Japon, un enjeu national »)…
    Ouai, là c’est sûr, sa part en sucette et c’est pas fini…

  • crespobk
    15 mai 2012 - 20 h 14 min | Permalien

    korpiks intéressant ce que tu dis, mais je panse que ce sujet devrait être traiter d’une manière plus profonde que ca! il suffit de lire des œuvre comme  » veronika décide de mourir  » de paolo cohelo pour avoir une idée de l’état d’esprit d’un suicidaire, mais au japon les raison ne semble pas être les même ! d’ailleurs plusieurs manga traite de ce thème, tel que NHK ni yookoso justement ou encore, suicide island , dans ce dernier, dés le début on peux voir le genre de remarque qu j’ai pu lire dans ton commentaire …
    (arf j’ai l’impression de m’être perdu en chemin, je devrai arrêter le shit :p )

  • Korpiks
    15 mai 2012 - 19 h 17 min | Permalien

    La société ne veut pas d’eux et eux ne veulent pas d’elle, pour cette raison je ne vois pas pourquoi l’état les aiderait à s’en sortir. C’est même plutôt l’inverse je pense que c’est une conspiration de l’état contre eux(Fan de NHK spotted), l’état cherche à se débarrasser d’eux car il les voit comme des gènes, des déchets humains vivant au crochet de leur propre société et force le peuple à penser de même et à les pointer du doigt. Tout ceci les pousse à l’écart et à la fin ils finissent par craquer, c’est logique.
    En se suicidant ils croient se rendre service mais rendent plutôt service aux autres par la même occasion en libérant des logements et en donnant du travail aux morgues/agences funéraires.
    De plus pour les freeters c’est compréhensible, fonctionner de cette façon ce n’est pas vivre. Si c’est pour avoir juste de quoi survivre et prolonger un semblant de vie, ce n’est que prolonger une agonie.

    Ce n’est que mon point de vue, si vous ne partagez pas le même oubliez ce que vous venez de lire car ce commentaire n’a aucune importance 😉

  • Ichigo-Roku
    15 mai 2012 - 16 h 12 min | Permalien

    Ce n’est pas une surprise… Perso je n’ai jamais entendu parler d’un gouvernement qui bougeait son cul pour aider une minorité…

  • FullMoon
    15 mai 2012 - 14 h 57 min | Permalien

    En même temps ça n’a pas l’air de les inquiéter plus que ça, cette hausse du taux de suicides. Car font rien pour tenter de renverser les facteurs risques. Pour les messieurs au pouvoir, ça doit pas une grande perte que des jeunes sans diplômes se foutent en l’air.
    Et, après on osera me dire que ce pays influence positivement le monde, je ris jaune, sérieux.

    • yuuri
      16 mai 2012 - 7 h 02 min | Permalien

      OwO « head shot » bien placé fullmoon

  • Naoko
    15 mai 2012 - 13 h 46 min | Permalien

    C’est aberrant ces chiffres ! Faut que l’Etat Japonais fasse quelque chose, ce n’est plus possible !

    • oreda
      15 mai 2012 - 14 h 13 min | Permalien

      le gouvernement japonais sais pas faire grand chose, non pas parce qu’il n’y a rien a faire, mais surtout parcequ’il ne sont pas compétant pour deux sous, tant qu’il y aura des gouverneur aussi douteux que Ishihara, les vrais problème ne s’arrangeront jamais.

      • sora-san
        17 mai 2012 - 12 h 35 min | Permalien

        je pense pas que l’état japonnais fera quelque chose doivent ce dire que c’est juste des « Loser » qui sont mort, avec leurs esprit libéraliste que leurs ont implanté les américains

  • lu-chan
    15 mai 2012 - 13 h 21 min | Permalien

    tu n’a qua allez au japan expo natsuki tu seras au moins en terrain connu (si t’est pas agoraphobe bien sur …) ^^

  • Unforgiven
    15 mai 2012 - 11 h 34 min | Permalien

    Une photo de Sayonara Zetsubou Sensei aurait mieux convenu à mon humble avis, mais moi j’dis ça, j’dis rien…

  • natsuki
    15 mai 2012 - 9 h 20 min | Permalien

    C’est fou mais moi je fait partie des « NEET » bon je suis une geek mais je suis très intrivertie aussi et je cherche un emploie mais je n’y arrive pas oO » et et… heum bon de la à penser (pour moi) vouloir faire « sa » j’avoue ne pas être assez détérminer pour <<

    • SetsunàF
      15 mai 2012 - 13 h 24 min | Permalien

      O_O Tu feras un otaku/geek heureux toi !

    • yuuri
      16 mai 2012 - 6 h 59 min | Permalien

      Heureusement parce que t’en manquerai des choses si tu le fesai, donc oublie « ca »

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *