Mariage impossible pour les plus de 35 ans, au Japon


Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 215

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 216

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 217

Notice: Undefined index: full in /homepages/2/d318023669/htdocs/New-Adala-News/wp-includes/media.php on line 218

C’est par le biais du site japonais, J-Cast News, que nous apprenons qu’une personne ayant dépassé les 35 ans, « n’arrivera pas » à se marier, au Japon !

Avec seulement 2% de japonais qui ont réussi à trouver leur âme soeur entre 35 et 40 ans, l’étude japonaise a démontré qu’il était difficile qu’un japonais (H ou F) ayant plus de 35 ans, puisse trouver une personne avec qui se marier.

Le gouvernement japonais tire la sonnette d’alarme :

  • En 2005, la proportion d’hommes célibataires de 35-39 ans était de 30,9%, au Japon.
  • En 2010, on dénombrait 27,9% d’hommes célibataires âgés entre 40 et 45 ans.
  • Ce qui suggère que seulement 3% des hommes de plus de 35 ans ont réussi à se marier dans cette intervalle de 5 ans.
  • Un schéma similaire surgit également du côté des femmes japonaises avec seulement 2% d’entre elles qui ont réussi à se marier.

L’étude pointe du doigt la situation précaire pour 99,5% de Japonais (H/F) de plus de 40 ans qui ne se marient pas.

De plus, au Japon, dès 35 ans, les femmes japonaises célibataires sont considérées comme de « vieilles filles « . Une mauvaise image qui leur colle à la peau et qui rend les rencontres amoureuses très difficiles.

Le gouvernement a apparemment aucune idée sur les causes de cette tendance, tandis que les universités et les observateurs occidentaux arrivent rarement à dépasser la caricature simpliste de la société japonaise :

La seule solution pour échapper au mari autoritaire que représente le « japonais type » est de rester célibataire pour les femmes.

Les opinions au sein de l’industrie lucrative des mariages sont plus variées.

Un spécialiste du domaine matrimonial mentionne :

«Le fait que les gens sont beaucoup plus indulgents sur les personnes qui sont célibataires (contrairement à l’époque de nos parents). Et l’âge est également un facteur important dans la prise de décision de s’engager. »

« La plupart des personnes de plus de 35 ans qui sont célibataires sont celles qui ont choisi à l’époque de leur 20 ans leur carrière professionnelle ou leur hobby. »

« Un grand nombre d’entre eux ont une expérience limitée en terme de relations amoureuses, et ils ont tendance à chercher des partenaires avec des spécifications bien plus élevées que les leur. Pour les hommes se sera des jeunes femmes mignonnes avant tout. Pour les femmes se seront de beaux hommes avec des revenus élevés. »

« La conclusion que nous pouvons tirer, c’est qu’ils ne comprennent pas leur propre valeur sur le marché du mariage. »

Il est donc particulièrement difficile pour un homme ayant un revenu en dessous de la moyenne d’avoir des perspectives de mariage. Même lorsqu’ils suivent la voie traditionnelle des Konkatsu (fêtes de célibataires) et interviews pour les mariages arrangés.

Le spécialiste conclu avec :

«Penser que vous finirez par trouver un partenaire est seulement une illusion. Comme le montrent les données, une fois que vous avez plus de 35 ans, se marier est encore plus difficile que d’entrer dans une université d’élite. »

Face à de tels obstacles, de nombreux Japonais semblent avoir tout simplement renoncé à la fois au mariage et au sexe. Une situation qui renforce le problème du taux de natalité.

Néanmoins, 86% des Japonais avouent vouloir se marier.

source : j-cast.com

Articles Similaires :

9 Commentaires

  • Pingback: Japan Life Style 20 – Janvier/Février 2012 « 192pnb

  • Pingback: Le Japon mène le bal de l'amour sans sexe

  • Olyus
    3 janvier 2012 - 19 h 20 min | Permalien

    Faut qu’elles importent des hommes francais, qu’elles deviennent cougar ou ce genre de truc !

  • Arrowsilver
    3 janvier 2012 - 18 h 58 min | Permalien

    Une seule chose à dire: « impossible » n’est pas français !! =p

  • sofia76
    3 janvier 2012 - 17 h 58 min | Permalien

    35 ans , vielle fille !? faut pas abuser !

  • Enkidu
    3 janvier 2012 - 16 h 16 min | Permalien

    tout a fait d’accord avec Raito il a tout dit

  • Raito
    3 janvier 2012 - 15 h 30 min | Permalien

    «  » »C’est par le biais du site japonais, J-Cast News, que nous apprenons qu’une personne ayant dépassé les 35 ans, n’arrivera pas à se marier, au Japon ! » » » »

    Cette phrase est vraiment très limite, de part le fait que vous dite un pourcentage supérieur a 0 dans l’article, et de part que J-Cast News ne peu pas dire qu’une tel chose est impossible alors qu’elle ne les pas, c’est pas des devin ni des dieu. a la limite dire qu’il aura du mal mais pas qu’il y arrivera pas.

    Sinon il faut se mettre a la place des japonais, la plus part on un travail au quel ils tiennent, et on une passion dans leur vie, ce qui manque cruellement au francais, qui eux cherchent a copuler au tant de fois qu’il ont de cheveux, pour tous finir dans une vie cliché, femme enfant, aucune passion, vivre pour survivre, je trouve ca pourris personnellement.

    Disons que le fait qu’il vivent comme il veulent (ou parce qu’il ont pas le choix (crédit)) pose problème au niveau de la natalité, et ca c’est un vrais problème.

    • jujulotus
      19 février 2012 - 1 h 07 min | Permalien

      Je voulais juste dire que la situation des français par rapport au travail et passions est différentes de celle des japonais. Au Japon, le goût pour le travail fait partis de leur éducation, donc le plus tôt possible il font en sorte d’intégrer un individu dans le monde du travail. Bon je ne dis pas non plus que c’est tout est rose, qu’il n’y a pas de chômage, que les jeunes peuvent facilement avoir la sécurité travail, qu’il n’y a pas de personnes en dehors de la société….
      Aussi pour tout ce qui est loisirs/passions, les japonais ont un choix beaucoup plus diverse et varié que nous. Les loisirs (rapides ou pas) sont plus présent dans leur vie (surtout dans les grandes villes) et plus ou moins adaptés aux différentes bourses si payants. Les japonais sont également « obligés » d’en avoir pour diverses raisons (culturellement c’est extrêmement bien vu, les maisons sont trop petites pour y rester, etc…).

      Voila !!! Tout ça pour dire que l’on ne pense pas tous (même pas la majorité !!) qu’au sexe, et ne vivons pas des vies décevantes !!

  • Ichigo-Roku
    3 janvier 2012 - 14 h 51 min | Permalien

    Perde trente ans à chercher la femme (ou l’homme) de « sa vie » faut le faire quand même…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *